Contribution de
SophieDuru
Culture   Geekette  

Ma drogue, mon smartphone

On connaissait l’alcool, la cigarette, la marijuana, le chocolat… Mais depuis quelques années, une nouvelle drogue ultra-addictive vient toutes les surclasser. Cette drogue, vous êtes peut être même en train de lire cet article dessus… C’est bien évidement votre téléphone.

Ma drogue, mon smartphone © Apple
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Saviez-vous que 60% des utilisateurs de smartphones dorment avec ? Pire, un individu sur 5 aurait déjà interrompu une partie de jambes en l’air pour répondre à son téléphone, ou lire un SMS. C’est effarant.

La sur-consomation de téléphonie et d’internet mobile engendre tout un tas de problèmes. Outre le cout financier pour certaines familles, la disponibilité permanente qu’engendre le smartphone génère un stress latent, qui ne redescend jamais. Sans compter le mélange de la sphère privée et de la sphère professionnelle pour celles et ceux qui reçoivent leurs mails de travail sur leurs téléphones...

Une récente étude publiée par le Wall Street Journal évoque aussi une forme de déssociabilisation, qui, à forcent de ne communiquer que par écrans interposés, n’arrivent pas à intégrer les bases du langage corporel ou des expressions faciales. Les rendant parfois désarmés face aux situations de la vie quotidienne, par exemple pour un entretien d’embauche (qui se fait rarement pas SMS).

Dans certains pays asiatiques ou le temps passé sur téléphone est jusqu’à 50% plus important qu’en Europe, cette addiction est même considérée comme une véritable maladie…  Certains cas, de plus en plus nombreux, d’individus perdant toute notion d’hygiène de vie, qui ne s’alimentent plus, et qui deviennent violent en cas de coupure (imposée par les parents par exemple). Une véritable addiction, dont les symptômes sont réellement proches de ceux provoqués par les drogues dures.

Du coup, sans vous faire la leçon, je vais vous donner quelques conseils pour limiter autant que possible votre consommation d’Internet Mobile. Inutile de tout faire à la lettre, mais en suivre quelques unes pourra vous aider à reprendre une vie un peu normale et à regarder un peu plus ce qui se passe autour de vous, plutôt que ce qui se passe sur votre écran :

- Couper les notifications.

Parce que oui, recevoir ses mails en permanence, en vrai on le sait tous, ça ne sert à rien...

- Passer en mode avion.

Bah oui, y’a des moments où on a vraiment pas besoin que le téléphone sonne. Pendant le repas, au ciné, devant un bon film, on passe en ode avion et on est tranquille. En plus ça économise la batterie.

- Supprimer les applications.

Soyons plus précis. On supprime Candy Crush. ALLEZ ON FAIT UN EFFORT. ON SUPPRIME.

Et en vrai, oui, on supprime ce qui n’est pas indispensable et qui est vraiment chronophage.

- Le laisser se charger dans le salon.

Le smartphone dort mieux dans le salon que près du lit, c’est scientifique prouvé (ou pas). Dites vous que ça évitera de vous envoyer des ondes pendant la nuit, et de vous réveiller parce qu’un pote vous a envoyé une photo de chat sur Facebook. Elle peut attendre demain la photo de chat.

- Baisser son forfait.

C’est radical, mais ça marche. En baissant votre forfait, en particulier la quantité de data internet disponible, on s’oblige à réguler son usage du téléphone et de l’internet mobile. Et au lieu de sortir son iPhone dans le bus, on sort un bon bouquin. Et ouais. En plus ça fait faire des économies...


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0