Contribution de
La rédact'
Culture   Musique  

"Ma tournée" avec Patrick Bruel

Je n'ai jamais été fan de Patrick Bruel. D'ailleurs, je n'ai jamais eu d'idole. Dans ma chambre de "jeune fille en fleurs", je ne me souviens pas avoir accroché les posters des Beatles ou des Rolling Stones. Pourtant, je repars sous le charme de l'acteur/chanteur le plus populaire en France, après chacun de ses concerts. Inévitablement. Récit.

"Ma tournée" avec Patrick Bruel © Bernadette Bussy
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Photo Ludovic Boulnois

En savoir plus :

www.patrickbruel.com/blog 26 novembre, sortie du CD/DVD liveSite de poker on line, avec les conseils de l'artiste : www.wam-poker.com

"Toujours avec le sourire, il reste disponible. Son public lui est d'ailleurs fidèle, parce qu'il ne triche pas."

Tapis vert au poker

Novembre 2006. Dans quelques jours, Patrick Bruel sort son DVD de poker. Même si je vous assure que je ne suis pas fan, j'ai toujours eu envie de l'interviewer. Peut-être parce que je sais qu'il sait parfaitement jouer des médias. Lunettes et long manteau noir, la star arrive en retard. Il s'excuse mille fois. D'emblée, on est sous le charme. Il est naturel, très à l'aise, même si son discours est bien rodé. Travailleur acharné, celui qui aurait aimé être footballeur se donne à fond dans chaque passion. Je lui parle de ses matchs de foot à Niort - ma région d'enfance -, où il venait passer ses vacances d'été. Son visage s'illumine, ressurgissent les souvenirs...Quelques jours plus tard, il est justement en tournée près de Niort, à La Rochelle.

Spontanément, il me propose d'y assister avec mes parents.

Je prépare ce soir-là l'anniversaire d'une amie avec des copines. Qu'à cela ne tienne, il nous invite toutes au concert ! Mes amies sont toutes partantes, les maris, eux, le sont moins ! L'effet Patriiick perdure...Mais déjà, son attachée de presse le prévient d'un coup d'œil, son train l'attend. Toujours en effervescence, bouillonnant, hyper actif, il aime enchaîner les rendez vous, les projets. Un moyen de lutter contre le temps qui court ?

En tournée à Angers

Gare Montparnasse, décembre 2006. En route avec les musiciens pour un concert à Angers. Dans le train, l'artiste me montre les photos du tournage de son film " Un Secret ", de ses merveilles, Oscar et Léon. Notre voisin, qui ne semblait ne pas l'avoir reconnu, lui demande un autographe avant de descendre du train.

Toujours avec le sourire, il reste disponible. Son public lui est d'ailleurs fidèle, parce qu'il ne triche pas.

Dans son album intimiste " Des souvenirs devant ", ce séducteur, abonné " aux histoires d'amour qui se cassent la gueule ", évoque son havre de paix. On aime à l'entendre fredonner " Une lettre au père Noël " dédiée à son fils et " je ne m'attendais pas à toi ", dans lequel on se reconnaît tous. Inévitablement.Même si, un an plus tard, dans Paris Match, il est " obligé " de s'expliquer sur son couple, qui rencontre des difficultés, la presse people s'étant déjà chargée d'annoncer sa séparation.

"Il y a entre nous toujours de l'amour, peut-être juste sous une forme différente"...

Arrivée à Angers à 17h. Après la balance, il dîne d'un menu frugal avalé en deux minutes. " J'aime la bonne chère, je dois faire attention à ne pas faire le yo-yo. Je fais beaucoup de sport : jogging, vélo... ", explique-t-il. Il profite de cette pause pour travailler le spectacle du lendemain. Perfectionniste, jusqu'au-boutiste, il ne laisse rien passer. Le secret de sa réussite ? " Comme disait Brel, 80% du talent, c'est l'envie, le reste, c'est de la sueur ", martèle-t-il.19h30 : il reçoit de jeunes handicapées. L'une d'elles lui dédie une chanson. Moment d'émotion. " Je ne perds jamais de vue combien j'ai la chance d'être là ", confie-t-il. 20h30 : Il entame 2h de communion avec le public. Son leitmotiv ? " J'ai gardé cette même capacité d'émerveillement, de curiosité et de plaisir. Je me remets toujours en question. Rien n'est acquis ", confie-t-il. 11h30 : départ en bus pour Nantes. Je découvre la vie de saltimbanque des musiciens. Dans le salon de l'hôtel, place au debriefing et aux moments d'intimité. Chacun revit le concert, l'artiste peaufine le spectacle.

Bercy en mai

Apothéose de la tournee de Patrick Bruel : Bercy. Rien que pour les " adorables ", mon interview se déroule dans les coulisses. Dans une heure, il sera sur scène. Malgré la pression il a toujours ce petit mot, qui fait plaisir. Il semble serein - je le suis tellement moins que lui que j'écrase l'enregistrement de cette vidéo - et comblé de bonheur. Sa femme est dans la loge, ses amis sont dans la salle, son public l'attend...

L'artiste entame son show, tour à tour drôle et émouvant. Ses fans reprennent en coeur : " Je t'aime "...

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0

Les derniers commentaires

  • Hello ! Wahouu ! c'est vrai que ça en jette vraiment, je me suis éclatée à créer la maison de mes rêves ! Juste un petit bémol...

    posté par Gagarine 16 mars 2016 - 09h57

    Logiciel d'aménagement

  • Mes yeux aiment et se reposent devans Kev Adams

    posté par Mathilda 12 mars 2016 - 22h45

    Kev Adams en fait-il trop ?

  • et surtout mettre les mains derrieres la tete ... ca peut faire croire aux gens qu'il faut pousser sa tete avec les mains ....

    posté par Anonyme 10 mars 2016 - 13h10

    Activité physique à pratiquer au quotidien

  • Bonjour je suis une élève en terminale ES et je souhaiterais travailler dans un magazine dans le futur ou bien même créer le...

    posté par JaceWinchester 07 mars 2016 - 20h38

    Dans les coulisses d'un magazine féminin

Elle adore Twitter



Elle adore Facebook