Contribution de
kmille
Psycho   sexo-psycho  

Ma vie, mes amours, ma page Facebook

Je m'appelle Cassandre, j'ai un compte Facebook mais pas de mec. Le point commun entre les deux, c'est que j'ai jamais bien su m'en servir.

Ma vie, mes amours, ma page Facebook © Fotolia
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Episode 1 : faut-il poker le premier soir ?

J'ai jamais vraiment su ce que ça voulait dire, poker. Le problème c'est qu'aujourd'hui, c'est ma vie qui en dépend. Mon célibat du moins, et c'est déjà pas mal.Il a accepté d'être mon ami sur Facebook . Je vous jure que c'est vrai. He has confirmed that he was, in fact, friend with me.

Et moi I confirm que ce mec, je l'ai, in fact, (déjà) dans la peau.

Et I confirm aussi que je suis, in fact, visiblement pas la seule, et qu'il faut donc que j'agisse vite, là, tout de suite, maintenant. Le premier soir de notre "romance" histoire facebookienne.

Et pour agir, il y a pas 36 solutions. Il y en a deux, en fait.

- La première, c'est d' "envoyer un message". L'avantage du message, c'est que je sais ce que c'est. L'inconvénient, c'est qu'après moult brouillons, ça donnait quelque chose du genre :

Et que je ne sais pas pourquoi, mais plus je le lis, moins je trouve ça lol.

- La deuxième solution, elle est écrite en bleu sur blanc, juste en dessous : " envoyer un poke à Alex". L'avantage, c'est que ça m'évite de me griller avec un message-qui-sert-à-rien. L'inconvénient, c'est que je n'ai aucune idée de ce que ça veut dire.

Et les enjeux ne sont pas vraiment les mêmes, si ça veut dire "je t'envoie une tape amicale dans le dos" ou "je t'envoie un baiser brûlant sur la fesse gauche". Parce que les baisers brûlants sur la fesse gauche le premier soir, qu'on se le dise, c'est pas du tout mon genre.

"Je préfère attendre le premier matin"

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0