Contribution de
La rédact'
sexo-psycho   Santé  

Magnésium : l'anti-stress par excellence

Minéral absolument indispensable au métabolisme, le magnésium exerce, entre autres, un effet sédatif sur le plan nerveux. Mais comme l'organisme n'en fabrique pas lui-même, il doit puiser le magnésium dans l'alimentation.

Magnésium : l'anti-stress par excellence © © FOTOLIA
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Le magnésium est le minéral anti-stress par excellence.

On estime que 15 à 20% de la population se trouvent dans une situation de subcarence.

 

Des carences en magnésium

- qui se traduisent par de la fatigue, de l'irritabilité, des palpitations, voire des insomnies s'observent fréquemment chez les personnes qui suivent des régimes amaigrissants trop draconiens (certains aliments riches en magnésium le sont aussi, malheureusement, en calories), les femmes enceintes, les sportifs et les grands consommateurs d'alcool. Mais pas seulement. En effet, certaines techniques agro-alimentaires entraînent un appauvrissement du taux de magnésium de certaines denrées.A titre d'exemple, après élaboration, le pain blanc perd une partie de son magnésium. Par ailleurs, il faut savoir que seulement un tiers du magnésium consommé au cours d'un repas est réellement absorbé par l'organisme. Enfin, le surmenage et le stress en général sont également de grands consommateurs de magnésium.

Or, les réserves dans l'organisme ne durent que quelques jours. Il faut donc renouveler le stock car une carence en magnésium nous rend encore plus susceptible au stress. Pour mettre un terme à ce cercle vicieux, il faut donc consommer des aliments contenant ce minéral - principalement des céréales complètes, des fruits oléagineux, des légumineuses, du soja ou du chocolat (de préférence noir)- ou avoir recours à des compléments. Parallèlement, l'organisme a aussi besoin de davantage de vitamines du groupe B pour maintenir un fonctionnement optimal des cellules nerveuses. Enfin, un déficit en vitamine C, même minime, peut également réduire les capacités de l'organisme à mieux réagir face au stress.

D'autres articles santé avec e-sante.fr

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0