Contribution de
SophieDuru
sexo-psycho   Psycho  

Mais en fait, c'est quoi une phobie ?

Vous pensez que vous êtes phobique des araignées parce que vous flippez dès que vous en croisez une ? Et bien figurez vous que ça n'est pas forcément une phobie...

Mais en fait, c'est quoi une phobie ? © Pexels
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne
En fait, si on veut comprendre ce qu'est une phobie, il faut savoir ce qui est raisonnable ou non.
On va utiliser des exemples. Des simples.
Vous croisez une grosse araignée, vous hurlez et vous partez en courant. Vous avez clairement peur des araignées. Et bien ça n'est pas ça une phobie, ça c'est une peur, potentiellement légitime, parce que l'araignée peut être dangereuse (ou est perçue comme telle par la société). C'est une peur raisonnable, pas une phobie.
Par contre, si vous hurlez de peur ou ne pouvez pas regarder une photo d'araignée (comme celle qui illustre cet article), alors oui, on peut parler de phobie. Car là vous savez très bien que la photo ne peut pas vous faire de mal.
Un autre exemple, la phobie des piqures. En réalité ça n'est pas vraiment une phobie, simplement une peur légitime d'avoir mal. Par contre, si voir un reportage sur les vaccins au JT de TF1 vous panique complètement, alors que vous n'êtes pas sur le point de vous faire injecter vous même, alors oui, c'est phobique.
Quelques critères supplémentaires qui permettent de dire "oui c'est une phobie" :
- La panique est immédiate et sans condition.
- La panique est excessive. Par exemple, vous avez peur des chats des concombres (ça existe), c'est complètement déraisonable c'est phobique.
- Vous conditionnez votre vie sociale autour de votre phobie. Par exemple, vous n'osez plus aller sur un marché le dimanche, à cause des concombres. Il vous arriver de rester chez vous, pour éviter votre problème. Oui c'est une phobie.
Voilà de quoi y voir plus clair.
Du coup, vous pensez être phobique de quelque chose ?
 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0