Contribution de
kmille
Maman   sexo-psycho  

Maman, comment on fait les bébés ? Et autres questions qui la foutent mal.

Les questions embarrassantes des enfants, c'est mignon, surtout chez les autres. Et quand c'est le nôtre, on fait comment ? Les conseils de Stephan Valentin *, docteur en psychologie.

Maman, comment on fait les bébés ? Et autres questions qui la foutent mal.
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Les questions embarrassantes des enfants, c'est mignon, surtout chez les autres. Et quand c'est le nôtre, on fait comment ? Les conseils de Stephan Valentin *, docteur en psychologie.

Comment on fait les bébés ?

Ce qu'il ne faut (surtout) pas faire...

Mentir : "Quand le papa et la maman se donnent la main, il y a un bébé qui vient se coller dans un chou. Et après c'est un pélican qui apporte le bébé dans le lit. Ou une cigogne peut-être, je sais plus. Heureusement, le père Noël l'aide à transporter tout ça."

Ce qu'il faut dire :

Un petit enfant n'a pas besoin de connaître tout le déroulement de l'acte sexuel. En revanche, n'ayez pas peur d'en parler, le sexe est naturel. Sachez de toute façon que vous ne faites pas de mal, car ce que l'enfant ne comprend pas encore, il ne le retient pas. Par contre il est important de nommer dans le langage de l'enfant les parties intimes.Mettez en avant le côté tendre de la rencontre entre maman et papa. Parlez d'amour.

Elle est partie où Mamie ?

Ce qu'il ne faut (surtout) pas faire...

Faire peur : "elle est enterrée dans une boîte parce que son cœur ne bat plus et elle ne reviendra jamais. A table !"

Ce qu'il faut dire

Demandez d'abord à votre enfant si lui a une idée de là où est partie mamie. Vous pourrez alors estimer son degré d'inquiétude et la représentation de la mort qu'il a, pour adapter votre réponse. Suivant l'âge de l'enfant, cette représentation évolue. Laissez cheminer tranquillement. Il n'est pas grave si l'enfant sent que les "adultes" n'ont pas toujours une réponse. Mais restez toujours honnêtes dans votre explication. Des explications religieuses sont valables, si vous en êtes convaincue.

Est-ce que moi aussi je vais mourir ?

Ce qu'il ne faut (surtout) pas faire

Dédramatiser à outrance : "bien sûr que tu vas mourir ! Mais ça arrive à tout le monde tu sais. Tu ranges ta chambre maintenant ?"

Ce qu'il faut dire

Demandez d'abord pourquoi votre enfant voudrait le savoir. Puis expliquez lui que sans mort, il n'y a pas de nouvelle vie. Mais que l'on meurt en général quand on est très très vieux.Parfois cela aide l'enfant d'aller au cimetière ou à l'église, pour lu faire comprendre que la mort fait partie de notre vie.

Est-ce que papa il va revenir à la maison bientôt ?

Ce qu'il ne faut (surtout) pas faire...

Culpabiliser l'enfant : "si tu es sage, peut-être qu'il reviendra, parce que pour l'instant il en a vraiment marre de tes caprices."

Ce qu'il faut dire

L'idéal est d'expliquer avec le père s'il va revenir ou pas, et pourquoi.Pour votre enfant, il est souvent très important de savoir où papa habite maintenant et s'il peut aller le voir. Expliquez-lui aussi que même si vous et votre mari n'habitez plus sous le même toit, il restera toujours son père.Enfin, précisez bien que si son père est parti ce n'est en rien de sa faute, ce qu'imagine systématiquement un enfant, mais parce que vous ne vous aimiez plus.

Pourquoi les deux dames elles se font des bisous sur la bouche ?

 

Ce qu'il ne faut (surtout) pas faire...

Etre gênée : "Hein comment ça mais qu'est-ce que tu racontes ? Elles sont copines, c'est tout, elles voulaient s'embrasser sur la joue et elles ont glissé. Longuement, certes, mais glissé quand même."

Ce qu'il faut dire

"Parce qu'elles sont amoureuses. Le plus souvent c'est un monsieur qui embrasse une dame. Mais il existe des gens qui sont amoureux de quelqu'un du même sexe qu'eux."

La règle d'or face aux questions embarrassantes : l'avis du psy

"Souvent, les enfants s'imaginent des choses assez extraordinaires à propos des sujets qui leur échappent. Le plus important c'est de leur demander ce qu'ils ont en tête. Ainsi vous verrez à quel niveau de connaissance ils en sont et vous adapter votre discours. Il est primordial de ne pas les devancer. Laissez-les d'abord s'exprimer puis suivez-les en apportant une ou deux précisions. "

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0