Contribution de
Olivia_R
Evasion   Culture  

Marrakech, Yves Saint Laurent et le jardin Majorelle

Encore un peu de soleil en ce début d’automne ? On s’envole aussitôt pour un autre continent, en direction de Marrakech (au Maroc).

Marrakech, Yves Saint Laurent et le jardin Majorelle © Jardin Majorelle
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Nul doute que la Ville Ocre, située au pied des montagnes de l’Atlas, saura vous dépayser joliment entre ses luxueux palais, la place Jamaa El Fna et son imbroglio de souks aux couleurs chatoyantes. Du hammam au thé oriental, d’une flânerie en bord de piscine au quad dans le désert sur les dunes soleil levant, on vous fait confiance pour occuper votre week-end avec goût et fantaisie.

 

Pourtant, c’est vers la Médina, cœur historique de la ville bordée de riads majestueux, que nous nous dirigeons aujourd’hui. Car s’il est une visite que vous ne devrez manquer sous aucun prétexte à Marrakech, c’est bien celle du jardin Majorelle.

 

Un peu d’histoire :

Fondé en 1931 par l’artiste Jacques Majorelle, dont il porte toujours le nom, ce jardin botanique aux fortes inspirations orientales est surtout connu pour avoir été la propriété de Yves Saint Laurent et Pierre Bergé dès les années 80. Devenu aujourd’hui le musée de la Culture Berbère, il est également distingué comme « Maison des Illustres » et appartient à la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent.

 

Le lieu :

Le jardin Majorelle, qui s’étend sur plusieurs centaines d’hectares, se découvre tant pour son côté impressionniste que tropical. Composé d’une végétation luxuriante et exotique ainsi que de nombreux points d’eau, il est le fruit du travail de Jacques Majorelle, sorte d’œuvre d’art permanente en couleurs et en mouvement.

Rendu célèbre par ce bleu à la fois vif et profond, peint sur les murs de la villa, il se murmure que l’artiste aurait mêlé bleu cobalt et bleu outremer afin d’obtenir ce résultat  hors du commun et finalement lui donner son nom ! Une véritable histoire d’alchimie.

 

Plus tard, entre Yves Saint Laurent et le jardin désormais abandonné, c’est le coup le foudre. Le couturier de renom y perçoit l’influence de Matisse et les délices de l’Orient. Il restaure la propriété et en fait son havre de paix, mais aussi un lieu de vie attrayant et festif dans lequel il reçoit régulièrement quelques amis parisiens. Mondanités d’une époque et culture à fleur de peau : le jardin prend un nouvel essor et récupère sa vraie beauté. Il la conserve intacte, aujourd’hui encore.

 

La visite :

Le hic ? Le jardin Majorelle est évidemment l’un des sites touristiques les plus visités de Marrakech. Le cadre et la culture du lieu attirent tout autant que son aspect people. Et si Yves Saint Laurent a toujours suscité la curiosité, l’année 2014, qui voit la sortie au cinéma de deux biopics qui lui sont consacrés, ne fait qu’accroître cet engouement.

Par chance, l’immensité du lieu permet à la foule de ne pas s’entasser et d’opter pour une visite agréable et sereine, entre botanique et ornithologie.

 

Le petit plus ?

Le bleu Majorelle mythique entre parfaitement dans la tendance couleur du moment. Une (bonne) excuse de plus pour s’y précipiter.

 

A lire avant de vous y rendre :

http://www.editionsdelamartiniere.fr/ouvrage/yves-saint-laurent-une-passion-marocaine/9782732445021

 

Plus d’infos :

Rue Yves Saint Laurent

Marrakech, Maroc

http://www.jardinmajorelle.com/


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0