Contribution de
laura75
sexo-psycho  

Mes 10 commandements pour lutter contre l'insomnie

Que je mette 2 heures à m'endormir ou que je me relève trois fois pendant la nuit, j'ai parfois du mal à trouver (et à garder) le sommeil. Mes 10 commandements pour éviter de compter les moutons.

Mes 10 commandements pour lutter contre l'insomnie © Fotolia.com
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Que je mette 2 heures à m'endormir ou que je me relève trois fois pendant la nuit, j'ai parfois du mal à trouver (et à garder) le sommeil. Mes 10 commandements pour éviter de compter les moutons.

1. Au bon moment, au lit tu iras

Ma nouvelle devise : "Je baille, je me couche !". J'arrête de lutter pour voir la fin du film (et savoir s'ils se remettent ensemble) ou boucler un dossier (qui risque d'être bourré de fautes). Pas question de laisser passer les signaux d'endormissement que m'envoie mon corps : si j'ai les yeux qui piquent, c'est que c'est l'heure ! Si je me force à veiller, je risque de perturber mon rythme et d'avoir du mal à dormir une heure plus tard. Mais ça marche aussi dans l'autre sens : me forcer à me coucher tôt alors que je ne suis pas du tout fatiguée, ce n'est pas forcément une bonne idée..

2. Le bon matelas, tu choisiras

Vu que je partage mes nuits avec un homme qui doit faire une bonne trentaine de kilos de plus que moi, j'ai intérêt à investir dans un bon matelas si je ne veux pas finir par tomber systématiquement dans le creux qu'il a formé. L'idéal : un matelas en latex ni trop ferme (allongée, je ne dois pas pouvoir passer ma main sous mes reins) ni trop mou (mon coude ne doit pas s'enfoncer). Je traîne aussi mon chéri pour l'essayer et je le change au max tous les 10 ans, en profitant de la promo sur le sommier qui va avec.

3. La grasse mat', pas trop tard, tu feras

M'accorder un peu de sommeil en plus le week-end quand je me suis levée tôt toute la semaine, c'est la moindre des choses ! Mais la grasse mat' jusqu'à midi, ça n'aide pas forcément à récupérer. Dans l'idéal, je ne me lève pas plus de 2 heures plus tard qu'en semaine (vers 10h, c'est déjà pas mal), au risque de compter les moutons le dimanche soir...

4. Au frais, toujours tu te coucheras

Pour passer une bonne nuit, je n'ai intérêt à transformer ma chambre ni en sauna (en poussant les radiateurs au max) ni en fjord norvégien (en laissant la fenêtre ouverte toute la journée). Entre 18 et 20 degC, c'est l'idéal pour bien respirer. Si j'ai froid aux pieds, je mise plutôt sur des chaussettes que sur le chauffage à fond.

5. Léger, le soir tu mangeras

A chaque fois c'est pareil : après un repas trop copieux, je m'endors moins bien et bonjour les reflux acides... Alors, je réserve la raclette pour un midi et le soir je me lance plutôt dans les salades composées ou le poisson vapeur . Pas la peine non plus de compter sur les 5 verres de vin que j'ai bus dans la soirée pour mieux dormir : l'alcool me fait somnoler mais c'est pour mieux perturber mon sommeil (et me faire ronfler !). Je refuse aussi poliment le café (ou le thé) qu'on me propose à 23h et j'évite la clope, deux gros stimulants.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0