Contribution de
Albane_R
Mode   Accessoires  

Mes 5 baskets de ville indispensables

A force de passer ma vie à courir dans Paris, j’en suis arrivée à envisager les chaussures plates dans un premier temps et finalement, les baskets…

Mes 5 baskets de ville indispensables © Converse ©
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Bien sur, je ne vous parle pas de la grosse basket de running avec bandes réfléchissantes etamorti mais plutôt de la jolie citadine ; celle qui ne choquera pas avecune petite robe ou un blazer, celle qui apportera sa dose d’originalité etaccessoirement, celle qui ne fera pas mal aux pieds ! Car c’est unfait : ces dernières années, les sneakersont envahi la mode pour ne plus la lâcher et qu’elles soient casual ou carrément élégantes, toutesles filles se plaisent à en porter voire même les customiser à souhait. Je faisincontestablement partie de ces sneakers-addictet, outre les paires fantaisie qui s’entassent dans mon shoesing, j’ai quelques valeurs sûres :

Les Converse :
Peut-être que je ne veux pas grandir au fond. J’en portaisado, j’en porte aujourd’hui et je les renouvelle à foison. Mes Conversefétiches sont une paire de montantes noires, bien destroy. Mais depuis peu, j’ai redécouvert les basses, assezidéales en été avec une jupette ou un jeanboyfriend. Et pour compléter la collection, autant vous dire que se tenirau fait des éditions limitées (de préférence avec des motifs jolis ou rigolos) nepeut pas faire de mal.

Les Vans Authentic :
Comme son nom l’indique, la Vans Authentic (avec tige entoile) est simple, discrète et donc intemporelle. Avec les années, elle sedécline dans plus en plus de coloris, propose des motifs, des dégradés et mêmedes paillettes pour les plus coquettes. De ce fait, c’est une sourceinépuisable d’idées. Et de mon côté, j’opte pour la Lo-Pro sans hésiter: plusfine et féminine, je l’ose aussi bien en mini-short qu’en robe à col Claudine.

Les Bensimon àlacets :
Je craque sur les Bensimon pour le côté un peu régressif etsuper mignon de la chaussure. Quand je vois ces baskets gentiment rétro à mespieds, je les imaginerais tout autant sur une pré-ado avec une jolie robe quitourne. J’adore ce côté jeune fille en fleurs, romantique certes maisbaroudeuse aussi. Et puisque que les couleurs sont renouvelées chaque année,je choisis sans hésiter pour les plus flashy.

Les Stan Smithd’Adidas :
En CM1, je posais fièrement sur la photo de classe avec desStan Smith à scratch. Aujourd’hui, rien n’a changé à part peut-être les lacets...Je raffole de ce revival vintage quis’harmonise au mieux à mon dressing. En jean skinny, en short, en robe-polo, je ne les quitte plus depuis l’étéparce qu’elles sont belles avec tout. Moins fan en revanche du phénomène demode qui les accompagne et de cette fâcheuse tendance à être cataloguer hipster illico. En vrai, je suis surtoutune fille un peu nostalgique.

Les Freestyle deReebok :
Les Freestyle, c’était les années collège et l’EPS. Je lesai adorées et usées jusqu’à en voir mon gros orteil dépasser. Je les avaispresque oubliées au fond, ces sneakersde fille, avec les lacets qu’on customisait et les scratch qu’on croisait. Etpuis un jour, dans un clip de Yelle, j’ai appris qu’elles ressortaient, tant ennoir et blanc que dans des teintes pastelles. Il n’en fallait pas plus pour meredonner l’envie d’en user une nouvelle paire. Mission accomplie donc, en vertpomme. Jusqu’à la prochaine, sans hésitation.

Puisque nous en sommes là, autant vous confesser mon derniercrush en date. Il s’agit de lacollection Repetto dont je vous mets un aperçu ici :
http://www.repetto.fr/chaussures/femme/sneakers.html

Inutile de préciser que, confort et féminité obligent, jecraque complètement pour cette tendance. Et vous ?

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0