Contribution de
Anna-Ka
Mince Alors !   sexo-psycho  

Mes amies sont toutes mamans et pas moi

La trentaine, c’est l’âge où beaucoup de femmes deviennent mamans. Mais si moi je ne le suis pas ni ne le souhaite pour l'instant, ça se passe comment ?

Mes amies sont toutes mamans et pas moi
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Avant, mes copines et moi avions l’occasion de sortirsouvent : que ce soit pour une virée shopping,un afternoon-tea ou une soiréedécalée, j’ai eu l’occasion de développer avec elles des dizaines, que dis-je,des centaines de souvenirs. Nous nous sommes vues dans tous nos états, nousavons partagés nos moindres petits secrets, de nos premiers flirts à nospremiers boulots. Et puis un jour, est survenue la maternité. Pour elles, paspour moi car je n’ai volontairement pas fait ce choix dans l’immédiat.
Bien sur, j’avais tout à fait conscience que cela changerait beaucoup nosrelations ; tout comme j’avais déjà remarqué une évolution lorsque, progressivement,nous nous étions mises en couple. Mais aurais-je pensé à un éloignement aussiflagrant ? Je ne pense pas. Le fait est qu’aujourd’hui, mes amies sonttoutes mamans et lorsque je les vois, soit assez peu souvent, ça se passe commeça :

- Je me sens toujours hors-sujet car j’ai l’impressionque mes amies se définissent uniquement comme des mamans aujourd’hui, et que lafemme en elles a été reléguée au second plan. Les couches, les bib’… Elles mangent,dorment, vivent pour leurs progénitures. Ce qui est bien mais peut-être un peuexcessif, non ? Car au niveau des sujets de conversations, impossible dechanger la thématique si elles sont lancées sur la régurgitation du petitdernier ou le doudou impossible à trouver. Et j’ai beau essayer de m’intéresseret prendre des nouvelles régulièrement, soyons honnêtes : les dialoguesd’adultes me manquent cruellement.

- Je me sens « différente » : je suisl’intruse, celle qui n’est pas comme les autres et à qui on le fait franchementsentir. De ce fait, si j’ai le malheur de donner mon avis sur un sujetconcernant bébé ou sur une idée pédagogique, je suis vite remise à maplace : « Non mais toi, tu ne peux pas comprendre, tu n’as pasd’enfant. » Ah oui, vraiment ? Parce qu’il faut être politicien pourparler politique, religieux pour parler religion ? C’est un peu réducteur.Et assez vexant également.

- J’ai l’impression de perdre mes amies : tous les délires, toutes les situations insolites passés ensemble ne semblent plus compter pour elles. C’esttout juste si elles ne rejettent pas nos souvenirs communs parce qu’à l’époque,elles n’étaient pas mamans donc à leurs yeux, leur vie n’avait pas de sens. Et quand j'ose hasarder qu'on a tout de même vécu de très bons moments, elles me rétorquent simplement que « Je comprendrai mieux quand je serai maman à mon tour ».Sauf que maman ou pas, je n’ai pas très envie de renier tout ce que j’ai vécu jusqu'à aujourd'hui !

- J’aimerais qu’on me demande de temps en temps de mesnouvelles : ce n’est pas parce que je n’ai pas d’enfants que je n’ai pasde vie ou pas de soucis. Bien au contraire. Et je n’ai rien contre m’intéresseraux problèmes des autres mais l’amitié apriori fonctionne dans les deux sens. Or, depuis que mes amies sont mamans,elles ignorent tout de moi, jusqu’à ma santé, mon couple ou mon emploi. Noussommes devenues des inconnues juste parce qu’elles n’ont jamais songé que jepouvais, sans enfants, continuer de vivre et avoir anecdotes et breaking news à raconter. Un peu triste…

- On me met la pression sociale pour être maman à mon tour.Personne ne s’est posé la question apparemment de si j’avais envie de l’être ousi je me sentais prête. Il semblerait que ce soit un fait établi que passée latrentaine, une femme doit être maman pour être « accomplie ». Encoreplus lorsqu’elle est en couple depuis longtemps. Ah. Merci bien mais pourl’instant, je m’épanouis dans ma vie telle qu’elle est et n’ai pas envie defaire un enfant pour la seule et unique raison de régler mon horlogebiologique sur celle de la société. C’est juste qu’à la longue, ce « Ettoi, c’est pour quand ? » est vraiment fatiguant. 

Et vous, des avis ou des coups de gueule sur lesujet ? 

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0