Contribution de
laura75
sexo-psycho  

Mes belles plantes, c'est pas que de la déco

Oui mon orchidée est jolie, oui mon ficus me fait de la compagnie mais pas que... Ils prennent aussi soin de ma santé.

Mes belles plantes, c'est pas que de la déco
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne
ficus

"Pas besoin de femme de ménage, j'ai mon ficus"

Papyrus

"Qui c'est qui transpire ? C'est le papyrus"

Cactus

"Mon cactus cierge attrape les ondes à ma place, sympa"

philodendrons

"Encore un ou deux philodendrons comme ça et je n'entends plus ma voisine jouer de la flûte"

 

Oui mon orchidée est jolie, oui mon ficus me fait de la compagnie mais pas que... Ils prennent aussi soin de ma santé.

C'est prouvé, avoir des plantes à la maison ou au bureau, c'est bon pour le moral mais en plus :

- Ca me change d'air

Pour éviter que la pollution ambiante n'empoisonne mes poumons (et le reste), j'ai une option bien plus chouette que de porter un masque en permanence : m'entourer de plantes "dépolluantes" qui bossent pour transformer les substances novices (qu'on trouve dans les moquettes, les peintures, les produits d'entretien...) en particules propres. Grâce à leurs feuilles, elles font le ménage en attrapant tout ce qui traîne dans l'air et le recycle via leurs racines !

Quelles plantes je choisis ? Pour bien attraper la poussière, des plantes à feuilles larges et grasses comme les ficus ou le chlorophytum (plante araignée) : je n'ai plus qu'à passer un chiffon dessus au moment du ménage. Et si je veux en plus des jolies fleurs : une broméliacée, une azalée ou un anthurium. Je n'hésite pas à varier les espèces pour bien capter les différents polluants.

Je les mets où ? Dans les pièces où je passe la majeure partie de mon temps comme mon bureau ou la salle à manger mais aussi la cuisine (où j'abuse des produits d'entretien).

- Ca m'aide à échapper au rhume

C'est parce que l'atmosphère autour de moi est trop sèche que j'ai souvent la gorge et le nez qui me grattent ou les yeux qui piquent et que je chope tous les virus qui traînent. Or, les plantes vertes ont le don d'augmenter le taux d'humidité dans une pièce : en transpirant, elles rejettent l'eau avec laquelle je les arrose sous forme de vapeur. Même que ça a un nom : l'évapo-transpiration.

Quelles plantes je choisis ? Un gerbera ou des plantes exotiques type figuier, palmier d'intérieur (rhapis) ou papyrus, que j'arrose souvent (elles sont gorgées d'eau, donc il faut bien qu'elles l'évacuent) et qui sont actives même l'hiver.

Je les mets où ? Dans les pièces où l'air est trop sec à cause de la clim' ou du chauffage (plus utile au bureau que dans la salle de bain...). Et même dans ma chambre : si j'en mets une (pas cinquante), la petite quantité de CO2 rejetée ne sera pas dangereuse (ma plante en produit même moins que mon homme...).

- Ca me protège des méchantes ondes

Entre l'ordi, la télé, ma connexion wi-fi et le portable, je suis cernée par les ondes électromagnétiques. Pas question de tout débrancher, je me suis trop habituée à ces appareils qui me facilitent la vie. Par contre, si mes plantes vertes peuvent absorber une partie des ondes qui n'ira pas attaquer directement mon cerveau, je dis pas non.

Quelles plantes je choisis ? Je mise tout sur les cactus, en particulier le "cactus cierge", très haut. Mais je peux varier les tailles et les couleurs pour que ce soit plus joli.

Je les mets où ? Dans les pièces où je cumule les appareils électroniques (salon, bureau) et dans la cuisine, pas loin du micro-ondes. Question de bon sens, je ne les colle pas non plus à ces appareils si je ne veux pas me piquer la main à chaque fois que j'allume mon ordi.

- Ca fait du bien à mes oreilles

C'est le double effet plantes vertes : elles améliorent la réverbération du son (comme ça, je profite à fond du home-cinéma) tout en m'isolant des bruits extérieurs (j'entends un peu moins la télé de mon voisin et les voitures qui passent dans la rue).

Quelles plantes je choisis ? J'alterne les plantes à grandes feuilles (qui réduisent la réverbération des hautes fréquences), type philodendron et celles à petites feuilles (pour les basses fréquences), type dracaena. Je les groupe par 3 ou 5 dans des grands bacs et je les répartis dans la pièce (dans les coins et devant les fenêtres).

Je les mets où ? Surtout dans le salon (pour regarder tranquille ma série préférée) et dans les pièces où je travaille (pour ne pas être déconcentrée par les conversations des voisins).

A lire : "Plantes dépolluantes" (Larousse, 9,90 €). Super pratique pour les débutantes, ce guide indique, plante par plante, tous les bienfaits (relaxantes, protectrices, dépolluantes...) mais aussi des conseils pour les entretenir et les installer au bon endroit.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0