Contribution de
laura75
sexo-psycho  

Mince, j'ai zappé ma pilule !

Rythme décalé, soirée trop arrosée, tête en l'air... Quoi qu'il en soit, on a oublié d'avaler notre pilule. Et on met parfois du temps avant de s'en apercevoir. Au lieu de paniquer, on réagit au cas par cas. Et non, l'option "je fais comme si de rien n'était" n'en est pas une !

Mince, j'ai zappé ma pilule ! © fotolia
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Rythme décalé, soirée trop arrosée, tête en l'air... Quoi qu'il en soit, on a oublié d'avaler notre pilule. Et on met parfois du temps avant de s'en apercevoir. Au lieu de paniquer, on réagit au cas par cas. Et non, l'option "je fais comme si de rien n'était" n'en est pas une !

Etape 1 : je détermine mon type de pilule

En cas d'oubli de pilule, la solution n'est pas la même pour toutes.

Premier réflexe : connaître votre type de pilule pour savoir à quelle marge de manœuvre vous avez droit. Si vous ne vous souvenez plus de ce que votre gynéco vous a dit, sortez la notice de sa boîte (pour une fois) :

- S'il est écrit qu'il s'agit d'un "contraceptif oral combiné" (COC) : vous prenez une pilule combinée (oestroprogestative). Elle contient à la fois des progestérones et une faible dose d'œstrogènes, c'est-à-dire deux types d'hormones. La plaquette compte généralement 21 comprimés, à prendre durant 3 semaines, avec une semaine d'arrêt entre deux plaquettes. C'est la pilule classique, celle qui est le plus souvent prescrite.Il peut s'agir par exemple de : Diane, Harmonet, Méliane, Jasmine, Minidril, Melodia, Minesse...

- S'il est écrit qu'il s'agit d'un "contraceptif hormonal monocomposé" et qu'il est précisé "hormone - progestatif" : vous prenez une pilule microprogestative . Elle ne contient que des progestatifs et pas du tout d'œstrogènes. La plaquette compte toujours 28 comprimés à prendre en continu, sans semaine d'arrêt. On vous l'a peut-être prescrite parce que vous présentiez des contre-indications à la prise d'œstrogènes (fumeuses, problèmes veineux, hypertension, problèmes cardiaques...).Il peut s'agir par exemple de : Cérazette, Microval, Milligynon, Ogyline...

Etape 2 : je réagis au cas par cas

Premier cas : je prends une pilule combinée

Il va falloir faire un petit effort de calcul : tout dépend si l'oubli date, ou non, de plus de 12h par rapport à l'heure de prise habituelle.

- Si l'oubli date de moins de 12 h : Ouf, vous avez eu chaud mais il n'y a aucune raison de paniquer, prenez tout de suite la pilule oubliée et continuez la plaquette normalement.

- Si l'oubli date de plus de 12 h : Là, ça coince. Premier réflexe : prenez tout de suite la pilule oubliée et continuez la plaquette normalement (même si vous devez en prendre deux d'un coup, par exemple celle de la veille en même temps que celle du jour). Ensuite, préservatif obligatoire pendant les 7 jours qui suivent ! Problème : si vous avez eu un rapport dans les 5 jours précédant l'oubli, il y a un risque de grossesse. Filez illico-presto (non, on ne remet pas au lendemain) chez votre médecin pour lui demander conseil ou à la pharmacie la plus proche pour demander la pilule du lendemain (pas besoin d'ordonnance).

- Idem si vous avez oublié au moins deux comprimés : prenez la dernière pilule oubliée, puis filez chez le médecin ou à la pharmacie pour demander conseil et prendre éventuellement la pilule du lendemain.

- Si le comprimé oublié était dans la dernière semaine de la plaquette, finissez votre plaquette mais zappez la semaine d'arrêt : enchaînez tout de suite avec une nouvelle plaquette.

- Cas particulier : Si vous prenez une pilule en continu avec 28 comprimés dont 7 comprimés blancs (Melodia, Minesse...), pas de panique en cas d'oubli d'un des comprimés blancs, ce sont des placebos qui correspondent aux jours d'arrêt des autres pilules donc ça n'aura aucune conséquence.

Deuxième cas : je prends une pilule microprogestative

Il va falloir faire un petit effort de calcul : tout dépend si l'oubli date de plus ou moins de 3h par rapport à votre horaire de prise habituel.

- Si l'oubli date de moins de 3 h : C'était moins une mais il n'y a aucune raison de paniquer, prenez tout de suite la pilule oubliée et continuez la plaquette normalement.

- Si l'oubli date de plus de 3h : Là, ça coince. Premier réflexe : prenez tout de suite la pilule oubliée et continuez la plaquette normalement (même si vous devez en prendre deux d'un coup, par exemple celle de la veille en même temps que celle du jour). Ensuite, préservatif obligatoire pendant les 15 jours qui suivent ! Problème : si vous avez eu un rapport dans les 5 jours précédant l'oubli, il y a un risque de grossesse. Filez illico-presto (non, on ne remet pas au lendemain) chez votre médecin pour lui demander conseil ou à la pharmacie la plus proche pour demander la pilule du lendemain (pas besoin d'ordonnance).

- Cas particulier : Si vous prenez Cérazette, la marge de manœuvre reste de 12h au lieu de 3, comme avec une pilule classique.

Pas sûre de l'avoir gardée ?

Vous avez été malade pour cause de gueule de bois ou de gastro ? En cas de vomissements ou de diarrhée dans les 4 heures suivant la prise de votre pilule, votre petit comprimé est peut-être parti directement dans les toilettes... Dans le doute, reprenez-en un (dans votre plaquette de réserve, vous savez, celle qu'on est censée avoir toujours dans notre sac à main). Si vous ne la faites pas dans les 12h (ou 3h selon votre type de pilule), ça compte comme un oubli.

Et vous, comment faites-vous pour NE PAS l'oublier ?

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0