Contribution de
ariane_dollfus
Culture  

"Mon cadavre sera piégé"

A l'occasion du 20ème anniversaire de sa mort, Pierre Desproges est à l'honneur au Splendid. Des textes surprenants et une véritable rencontre avec l'artiste.

"Mon cadavre sera piégé"
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Théâtre du Splendid 48, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris A 19h45

En 2ème page, découvrez mon itw de Desproges !

 

Desproges est mort, vive Desproges !

Vous vous souvenez toutes de l'humoriste à la mauvaise humeur, qui était le " Petit rapporteur " colérique de Jacques Martin sur TF1 et le procureur génial du " Tribunal des flagrants délires " sur France Inter.

Croyez-le ou non, l'humoriste est mort il y a tout juste vingt ans, et ses colères sont toujours provocatrices.

Si vous voulez le vérifier, et rire jaune avec lui, allez voir sur scène un jeune comédien tout mignon aux faux airs de Clovis Cornillac, qui vous donne une brassée de "best of" de Desproges.

Enfermé dans une bulle en verre, joliment éclairé, il s'énerve, maugrée, sort des trucs atroces mais qui nous font rire, du genre (à citer dans les dîners) : "L'âge mur, c'est ce qui précède l'âge pourri."

Ou bien : "Dieu me dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi même. Le problème, c'est que je n'aime pas que Dieu me tutoie"... et encore ; "Quand il a écrit Hamlet, Molière avait-il lu Rostand?" Et puis encore ça, pour la route :

" Plus je connais les hommes, plus j'aime mon chien."

"Plus je connais les femmes, et moins j'aime ma chienne". Quand même!!!!

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0