Contribution de
delph
Beauté   Coiffure  

Mon coiffeur et moi

Confier sa tête à un coiffeur, remettre entre ses ciseaux tout son potentiel glamour, cela fiche une sacrée pression. Pour éviter les drames, il convient de respecter certains principes de base.

Mon coiffeur et moi © Marion Cotillard
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne
matériel de coiffure

Copyright Jean-Louis David

Retrouvez notre interview de la DirectriceArtistique de Saint Algue :

Parlez-vous coiffeur ?

Qui n'est jamais sortie de chez le coiffeur complètement désemparée, pestant que "ce n'est pas du tout ce que je voulais" ? Evidemment, ce coiffeur est nul, il n'a rien compris, ne vous a pas écoutée... Mais avez-vous été vraiment claire ?

Et surtout, êtes-vous sûre de parler la même langue que lui ?

Règles d'or pour une bonne entente

C'est sûr : confier sa tête à un coiffeur, remettre entre ses ciseaux tout son potentiel glamour, cela fiche une sacrée pression. Pour éviter les drames, il convient de respecter certains principes de base.

Eviter le rendez-vous précipité

Décider d'un coup d'aller chez le coiffeur pour un brushing, se faire égaliser les pointes ou la frange, ce n'est pas prendre de gros risques. Par contre, quand on veut vraiment changer de look, mieux vaut choisir son moment et prendre le temps de la réflexion. Ne pas hésiter à faire plusieurs salons de coiffure, en "éclaireur", simplement pour discuter quelques minutes de ses projets de changement et voir ce que l'on peut nous proposer. Cela permettra de murir toutes ces idées et de se décider sereinement et en toute confiance.

Choisir le bon salon

On ne confie pas son look au premier venu : prendre conseil auprès de ses copines, collègues, voisines, pour dénicher la bonne adresse. Aller voir pour demander quelques renseignements (prix, techniques de coupes...) et en profiter pour jeter un œil sur les clientes qui se font coiffer. Très important : il faut se sentir à l'aise dans un salon.Se méfier des enseignes à bas prix, où la rentabilité passe souvent par des coupes à la chaîne, et éviter les trainings, qui comme leur nom l'indiquent, sont réservés aux élèves. Si l'on souhaite une vraie métamorphose, mieux vaut confier ses précieux cheveux à un coiffeur professionnel qui saura nous conseiller.

Parler de soi

Le coiffeur a besoin d'en savoir un peu sur nous pour cibler la coupe qui collera à notre personnalité. Lui décrire son style, les vêtements que l'on aime porter, les couleurs que l'on affectionne. Lui parler de sa profession, pour éviter les extravagances capillaires qui feraient assez mauvais genre dans certains milieux... Si l'on a des complexes, ne pas hésiter à les lui confier : notre grand nez, nos oreilles décollées, notre menton en galoche... Il pensera alors au look qui pourrait rétablir l'équilibre.

Avoir le dernier mot

Savoir imposer ses envies. Bien sûr, si le coiffeur nous laisse entendre qu'avec notre nature de cheveux, il n'arrivera jamais à nous faire la coupe dont on rêve, il faut l'écouter. Mais si l'on sent qu'il prend trop les devants, veut nous persuader de couper plus que l'on ne veut, nous teindre en rousse alors que l'on se trouve très bien en brune, il faut ABSOLUMENT le dire. Ce n'est pas lui qui va devoir subir un look qui ne lui plaît pas au quotidien.Un bon coiffeur est toujours à l'écoute des désirs des ses clients. Il n'est pas là pour se faire plaisir en se servant de notre tête comme d'un terrain d'expérimentation...

Forte de tous ces conseils, vous pouvez maintenant vous lancer pour le grand changement !

A condition de bien maîtriser le langage des pros pour éviter d'avoir à rester cloitrée chez soi 3 mois après une expérience malheureuse...

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0

Les derniers commentaires

  • Hello ! Wahouu ! c'est vrai que ça en jette vraiment, je me suis éclatée à créer la maison de mes rêves ! Juste un petit bémol...

    posté par Gagarine 16 mars 2016 - 09h57

    Logiciel d'aménagement

  • Mes yeux aiment et se reposent devans Kev Adams

    posté par Mathilda 12 mars 2016 - 22h45

    Kev Adams en fait-il trop ?

  • et surtout mettre les mains derrieres la tete ... ca peut faire croire aux gens qu'il faut pousser sa tete avec les mains ....

    posté par Anonyme 10 mars 2016 - 13h10

    Activité physique à pratiquer au quotidien

  • Bonjour je suis une élève en terminale ES et je souhaiterais travailler dans un magazine dans le futur ou bien même créer le...

    posté par JaceWinchester 07 mars 2016 - 20h38

    Dans les coulisses d'un magazine féminin

Elle adore Twitter



Elle adore Facebook