Contribution de
login334712
sexo-psycho   Mon couple  

"Non Chéri(e), pas ce soir..." : ce que disent les chiffres de nos "migraines"

Un récent sondage lève le voile sur la sexualité des Français et sur un sujet qui fâche : les excuses (bidons) pour échapper au câlin. La mauvaise nouvelle, c'est qu'on est grillées. La bonne, c'est qu'on est tous dans le même cas !

"Non Chéri(e), pas ce soir..." : ce que disent les chiffres de nos "migraines" © Fotolia
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

33% des femmes ont déjà prétexté une excuse bidon pour éviter de se soumettre au "devoir conjugal".

Et si vous culpabilisez, sachez que 15% des hommes font de même !

Le tout concerne particulièrement les moins de 35 ans. Elle est belle la jeunesse !

La fameuse migraine est désormais tellement grillée d'avance qu'elle ne sert d'excuses ponctuellement qu'à 28% des menteurs et des menteuses. C'est la préoccupation de la proximité des enfants et les soucis d'argent et de travail qui sont les plus couramment invoqués.

Le "j'ai trop mangé je me sens lourd(e)" et autres "j'ai trop bu je me sens bourré(e)" sont utilisés par 25% des individus voulant éviter de faire l'amour, tandis que l'inconvenance du lieu ("on est pas chez nous", "on pourrait nous entendre", "j'aime pas la couleur des rideaux") sert à 19% d'entre eux.

L'excuse du "il y a trop de lumière" ou "il y a trop de bruit" (??) servent à 4% des individus, et un petit 3% invoque un problème avec sa chatte. Ou son chien (tout de suite...)

La présence d'un animal domestique à proximité, quoi.

Ifop pour l'Institut Lilly : Les Français et la sexualité dans le couple, Juin 2010

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0