Contribution de
Olivia_R
Lifestyle   Culture  

Nos Etoiles Contraires : du livre au film

Au cinéma ce mois-ci, on retrouve Nos Etoiles Contraires, une adaptation fidèle du roman de John Green pour jeunes adultes paru en 2012, dont voici le résumé.

Nos Etoiles Contraires : du livre au film © © 20th Century Fox
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

« Hazel Grace Lancaster et Augustus Waters sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux via un groupe de soutien pour les malades du cancer. »

Un roman et un film à propos du cancer et de l’amour adolescent, donc. On vous voit déjà lever les yeux au ciel devant l’excédent de bons et larmoyants sentiments. Et vous auriez peut-être un peu raison mais tout à fait tort également.

Que l’on décide de se lancer dans le livre ou dans le film, voire même les deux, Nos Etoiles Contraires captive, dans un premier temps. Une bonne dynamique, une histoire qui tient la route et pas de longueurs, autant de réflexions prosaïques qui poussent à poursuivre.

Le deuxième constat, lui, est plus sensible. L’histoire, la façon dont elle est racontée, n’a rien de lacrymal en soi : elle bouleverse assurément. Mais loin de ne parler que de romance sur fond de maladie, il y est question de vie. De projets. De quêtes. D’affronts à essuyer. De combats à mener. Et somme toute, de thématiques qui, dans des domaines différents, pourraient bien s’accorder avec nos propres existences.

On comprend dès lors pourquoi le roman est un best-seller et le film un succès. Nos Etoiles Contraires est triste sans l’être vraiment et amène son lecteur/spectateur à se remettre en cause d’une façon bien naturelle. C’est que l’aventure de ces deux jeunes gens ne compose pas la palette la plus triste du registre des émotions, Au contraire, elle tend plutôt à une vraie intelligence et à une bataille nécessaire pour avancer. De ce fait, on y retrouve volontiers insolence et bons mots parce qu’envers et contre tout, la vie continue.

La maladie ici, ne saurait être une simple fatalité ni l’amour, une fantaisie de jeunesse. Il faut être fort pour être vivant. La tonalité utilisée dans Nos Etoiles Contraires, et c’est très bien fait, parvient à nous happer complètement sans jamais s’apitoyer sur elle-même. Livre et film nous dressent un portrait qui sait aller au-delà, tout en nous remettant les idées en place. Une sacrée claque à bien y penser, délicate et cruelle à la fois, dont la bande-annonce distille quelques détails sans trop révéler l’intrigue :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19542196&cfilm=218926.html


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0