Contribution de
Laetitia_Rbl
Culture  

Partir pas cher à Londres : j'ai testé le voyage en bus

Un peu plus long niveau trajet, mais tellement plus rentable…

Partir pas cher à Londres : j'ai testé le voyage en bus © Megabus
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Les voyages à Londres, c'est bien beau, mais ça représente tout de même un sacré budget. Car à moins de s'y prendre vraiment à l'avance ou de tomber sur THE bon plan, les billets d'Eurostar reviennent vite à plus de 120 euros l'aller-retour. Pas forcément l'idéal pour les petits budgets.

Du coup, quelle solution ? Parfois, les billets d'avion sont disponibles à petit prix. Mais le moyen de transport qui revient le moins cher reste encore… L'autocar. Et oui, comme pendant les voyages scolaires !

Il existe plusieurs compagnies qui font la liaison France-Grande-Bretagne, au départ des grandes villes comme Lyon, Paris ou Lille. IDBUS, Eurolines, Megabus…

La réservation
Personnellement, c'est avec cette dernière compagnie que j'ai tenté l'expérience. Mes billets réservés sur le site, j'ai mon aller-retour en poche, réservé à peine 2 semaines avant le départ, pour environ 60 euros. Difficile de faire mieux, d'autant plus que je voyage de nuit, ce qui permet au trajet de passer nettement plus vite !

De plus, pas de billets à imprimer : juste un numéro de réservation à présenter à mon chauffeur en plus de ma carte d'identité.

Le voyage
Première bonne surprise : le bus est plutôt confortable, avec des petites lumières d'appoint qui permettent aux insomniaques de bouquiner, des prises électriques, et même le wifi ! Avec ça, les 9h de trajet devraient être surmontables.

D'autant qu'elles sont fractionnées ! Après 4 petites heures de route (le temps d'une bonne sieste ou dans mon cas, d'un bon bouquin), on arrive à Calais. Contrôle des pièces d'identité par la police des frontières, et direction le ferry pour un trajet d'environ 2h, embarquement et débarquement du bus compris.

Et une fois à Dover, il ne nous reste plus que deux petites heures de route, en plein lever de soleil, avant d'être déposés en plein centre de Londres.

Le bilan
Le trajet est passé beaucoup plus vite que ce que je n'aurai cru, et ce, même sans dormir. Petit conseil : pensez confort. Un petit oreiller, de quoi vous couvrir (la clim était assez présente), une bouteille d'eau… Et éventuellement un bandeau pour les yeux et des boules quies, ainsi que de quoi vous occuper, et le trajet sera parfaitement supportable !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0