Contribution de
Olivia_R
Musique   Culture  

Patti Smith et John Cale en concert à la Fondation Cartier

Cette année, la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain célèbre ses 30 ans et s’offre pour l’occasion, une pléiade d’animations à ne pas manquer. Parmi eux, le concert de Patti Smith et John Cale ce 23 octobre pour un moment aussi vintage que rock n’roll.

Patti Smith et John Cale en concert à la Fondation Cartier © Fondation Cartier pour l’Art Contemporain ©
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

La soirée, nommée « Réunion », sera l’occasionpour les deux artistes de se retrouver (on notera leurs collaborations passées)et de faire le show à leur manière,célébrant des influences musicales multiples.

Mais pourquoi la Fondation Cartier se teinte t-elle de bonvieux rock ? Probablement parce qu’en plus de célébrer l’art contemporaindepuis 30 ans, le lieu a aussi été un haut temple de la scène parisienne underground, mettant à l’honneur desartistes à la fois talentueux et décalés. Preuve en est de John Cale commePatti Smith, qui ont d’ailleurs eu droit à leurs expositions et évènements,respectivement en 1990 et 2008.

De mon coté, c’est en faisant une énième recherche sur PattiSmith que je suis tombée par hasard sur l’événement. La chanteuse punk quiavait suscité tout mon enthousiasme d’adolescente de par sa carrière avant-gardiste,puis par ses activités tant créatives que politiques, m’a une nouvelle foistouchée au printemps dernier lors de la rétrospective Robert Mapplethorpeau Grand Palais. En photographie, cette Patti des années 70 était un curieuxmélange entre la jeunesse et la richesse des expériences vécues, la force et lafragilité. Comment donc la manquer à Paris en concert cette semaine où lasoirée propose de la redécouvrir une fois encore ?

Renforcée par l’intensité musicale de John Cale, sonhyper-sensibilité et sa maîtrise à fleur de peau, c’est une belle partition quipromet de s’offrir au public, assurément hors des sentiers battus. Je l’imaginedéjà teintée de complicité et de délicatesse. Et vous, en serez-vous ?

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0