Contribution de
GaiaNatura
Santé   sexo-psycho  

Penser aux autres, donner son sang !

Je sais que nous sommes asséner de publicités pour donner notre sang, donner nos plaquettes, donner nos organes, mais il est toujours bon de le rappeler, d’autant que la pénurie d’hémoglobine est importante.

Penser aux autres, donner son sang ! © EFS
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Je donne mon sang au moins une fois par an depuis mes 18 ans. Je suisO+ donc donneur universel, il me parait donc nécessaire de donner mon sang quipeut sauver des vies. Partager ce qui essentiel à la vie, c’est un geste aufinal très simple, qui ne coûte rien à part de notre temps. Et je me dis que prendreun peu de notre temps pour les autres, c’est aussi bon pour notre karma. Même sion n’y croit pas !

De même, j’ai une carte de donneur d’organes. Je me dis qu’en cas dedécès, mon foie, mes reins, mon cœur ou encore mes cornées ne me serviront plusmais s’ils peuvent aider quelqu’un à survivre, qu’ais-je à faire de lesemporter dans ma tombe ? Depuis que j’ai eu mes enfants, la question est encore plus présentedans mon esprit. Si un jour l’une de mes filles avait besoin d’une greffe, jeserai tellement heureuse qu’un donneur lui offre la possibilité de vivre.

Je connais les arguments des gens réticents aux dons d’organes, jepeux comprendre. Pour le sang, je comprends aussi les phobiques des aiguilles.Mais surmonter sa peur, d’abord pour soi, c’est une petite victoire… et pourles autres, c’est un grand geste de partage et d’altruisme.

Allez, un petit effort, on se renseigne sur le site du don du sang français, on se rend à l’hôpital le plus proche ou à la prochaine collecte organisée dans votre quartier, vous allez voir, ça va vous faire du bien d'aider les autres  !


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0