Contribution de
Lou_Yann
Culture  

Pourquoi je préfère la campagne à la ville

Même si j'apprécie de vivre dans une grande ville, me ressourcer à la campagne m'est tout simplement indispensable.

Pourquoi je préfère la campagne à la ville © LR
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Les Parisiens, et ceux qui vivent depuis toujours dans de grandes villes ne risquent probablement pas de me comprendre. Moi, je suis une fille de la campagne. Jusqu'à mes 18 ans, j'ai vécu dans un petit village, je me déplaçais à pied ou à vélo il y avait un bus le matin et un bus le soir.

Tout le monde connaissait tout le monde, et ça, ça me plaisait. Dans la rue, on se disait bonjour, on demandait des nouvelles de la maman, du pépé, de la nièce de Monsieur Truc ou de Madame Bidule. Une mentalité toute simple qui me manque cruellement à la capitale.

J'aimais aussi cette habitude qu'on avait tous de se déplacer à pieds. Surtout les jeunes. Pas le choix en même temps… Quand papa et maman travaillent et qu'on n'a pas le permis, c'est à pied ou à vélo. Je me rappelle en avoir bouffé des kilomètres. Jusqu'à 25 par jours pour aller rendre visite à mes copines un peu partout, se balader dans les champs ou partir en vadrouille.

Et puis surtout, j'appréciais le calme. Le fait de pouvoir marcher en plein milieu de la rue sans rien risquer, de pouvoir dormir la fenêtre ouverte sans entendre le bruit des voitures. Ou encore tout simplement de regarder les étoiles, dans un endroit où aucune lumière ne venait polluer le ciel.

Décidément, mon petit village, je l'ai adoré, tout simplement. Et qu'est-ce que j'ai hâte d'y retourner pour me ressourcer…

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0