Contribution de
Olivia_R
Mince Alors !   sexo-psycho  

Prendre des bonnes résolutions ? Ou pas !

Je ne prends jamais de bonnes résolutions. C’est encore la meilleure façon de les tenir…

Prendre des bonnes résolutions ? Ou pas ! © Pénélope Bagieu
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Je me pose bien souvent la question : mais que restet-il en novembre de nos élans positifs de janvier ? Et le verdict estsans appel : rien. Ou du moins, pas grand chose.
Vous l’aurez compris, les bonnes résolutions et moi, ça faitdeux. D'une part, parce que je ne les tiens pas. Mais surtout :

- On a toutes les même résolutions : maigrir, faire dusport, manger d’avantage équilibré, arrêter de fumer, être plus positive, mieuxprofiter de chaque instant, être plus organisée au quotidien… Ce n’est ni originalni motivant. A peine du panurgisme camouflé. Et puis c’est comme si on s’en était mis plein la panse durant les fêtesde fin d’année et que soudain, il y avait une prise de conscience venue denulle part. Ne serait-ce pas plus malin de respecter toute l’année la ligne deconduite que l’on juge bonne pour soi sans évoquer ce mot fourre-tout de« résolutions » ?

- On finit par confondre les bonnes résolutions et lessouhaits. Du coup, on ne se fixe même plus des objectifs mais carrément desespoirs : j’aimerais être heureuse, j’aimerais que ça dure avec mon mec,j’aimerais retrouver un emploi… Dans tout cela, il n’y a pas particulièrementl’ambition d’agir pour réaliser le souhait en question mais d’avantage l’idéalque le mec/le boulot/l’argent/le bonheur va nous tomber dessus comme par magie.Plus abstrait, tu meurs.

- La bonne résolution prise juste pour dire « moiaussi, j’en ai pris » ne sera pas tenue dans le temps : il faut unenthousiasme acharné pour réussir à rester aussi motivée qu’au premier jour. Etpour cela, il faut des défis, des challenges personnels : toutes ceschoses qui nous permettront de nous surpasser vraiment.
Par exemple : « se remettre au sport » est digne d’une volontéassez vague et dans deux mois, devant notre burger, on n’y pensera plus,même en ayant dépensé un bras en abonnement dans une salle de sport. Alors que s’imposer une course de 10 km, ça titille un peu plus déjà. Vous voyez où je veux envenir ?

- Enfin, je ne sais pas vous mais perso, je ne sais pas dequoi demain sera fait. Alors prendre des résolutions sur quelque chose quej’ignore m’est un peu compliqué. En revanche, je peux tout à fait me fixer desobjectifs à mesure que l’année avance et que les projets se dessinent. Oui, jepeux avoir envie de m’investir à fond dans tel ou tel domaine parce que ma viepersonnelle ou professionnelle s’orientera de cette façon là : mais,jusqu’à preuve du contraire, tout n’est pas écrit au moment pile où l’on changed’année.

Du coup, je ne me cache pas pour faire un pied-de-nez auxbonnes résolutions. Mais ce n’est pas pour autant que je ne suis pas motivéepour essayer de tirer le meilleur de moi-même, année après année.

Et puisque je suis curieuse, je veux bien connaîtrevotre avis sur la question !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0