Contribution de
login334712
sexo-psycho   Mon couple  

Quand c'est lui qui a la migraine

De plus en plus, c'est lui qui fait la fille : pas envie, mal à la tête, dure journée, et t'aurais pas un Doliprane ? Toutes les raisons sont bonnes, contrairement à la soirée qui s'annonce... La baisse de libido d'un homme, c'est pas que ce soit horriblement frustrant et vexant, mais pas loin...

Quand c'est lui qui a la migraine
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Pourquoi on le prend si mal ?

Déjà, parce que ce câlin on en avait vraiment envie, et parce que se prendre un Stop quand on est prête pour la plus grande partie de jambes en l'air de l'histoire, ça la fout toujours un peu mal.

Frustration, oui, mais pas que, comme l'explique Déborah, "victime" du refus de son homme. "Quand il me dit "non", vous ne pouvez pas savoir à quel point je me sens mal. J'ai l'impression de donner l'image d'une nymphomane insatisfaite, et que dans notre couple c'est lui la petite chose fragile et moi le bonhomme."

Limite si on n'enfilerait pas un peignoir au-dessus de notre nuisette pour aller se consoler en buvant une bière devant TéléFoot...

Parce que qu'on le veuille ou non, c'est bien ça le schéma logique (et terriblement préhistorique) : c'est l'homme qui propose, et la femme qui dispose.

Comment réagir ?

Première règle d'or : pas de panique Monique (ou Manon, Lucie et toutes les autres...) Ça ne vous est jamais arrivé à vous, de ne pas avoir envie ? Votre homme n'est pas une machine et, réjouissez vous, il ne réfléchit pas qu'à travers ses attributs sexuels. Et ce n'est pas parce que vous aimez le couscous que vous en mangez tous les jours n'est-ce pas ? Pareil pour monsieur, sans vouloir vous comparer à un vulgaire pois chiche.

C'est la fréquence de ces refus qui doit vous mettre la puce à l'oreille (à défaut de vous mettre la... non rien...),

mais aussi votre ressenti, tout simplement. Les relations sexuelles sont pour beaucoup dans l' épanouissement du couple, et une insatisfaction d'une part ou d'une autre peut vraiment le mener à mal. Si le problème devient pesant, c'est le moment d'agir, et de commencer à en discuter ensemble.

Sur le moment, le plus important est de vous rassurer vous-même. Car toutes les femmes aux compagnons "migraineux" vous le diront : l'ego en prend un sacré coup (sans vilain jeu de mot) quand le refus se fait fréquent. Essayez de ne pas prendre sa réaction pour vous, et de vous isoler des vraies raisons qui peuvent le pousser à agir ainsi.

Pensez aussi à le rassurer, ou plus exactement à ne pas lui mettre la pression. Même si les mentalités évoluent peu à peu, l'homme est, comme nous, imprégné d'idées, de clichés et de stéréotypes sur la sexualité et la virilité. Constater que sa femme a plus d'appétit que lui ne doit pas l'amener à remettre en cause sa virilité, à moins d'entrer dans un cercle vicieux duquel vous sortirez tous les deux difficilement...

 

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0