Contribution de
M_Sophie
sexo-psycho   Psycho  

Quand mes chaussures reflètent mon état d'esprit

Si les chaussures sont avant tout une question de style et de goûts, chez moi, elles retranscrivent plus un état psychologique. Découvrez ma petite histoire du comment je suis passée des baskets aux talons.

Quand mes chaussures reflètent mon état d'esprit © Internet
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Je profite de la Shoe Week sur Grazia.fr pour vous raconter ma petite histoire avec les chaussures. Pour moi, les chaussures représentent bien plus qu’un style, c’est aussi ma mentalité, ma situation de l’époque dans laquelle j’ai vécu ou je vis. Si vous ne comprenez rien à ce que je raconte, vous allez vite comprendre par ce qui suit.

Quand j’étais adolescente, je ne me considérais pas comme une fille (je me suis bien rattrapée par la suite, ne vous inquiétez pas ;) ). J’étais un vrai garçon manqué, avec des pantalons larges, style baggy, des hauts plus ou moins moulants mais toujours col rond et des baskets, symboles du confort et de l’anti-féminité à l’époque. Je me souviens de l’émotion quand j’ai pu acheter ma première paire d’Adidas, que j’ai fièrement chaussé jusqu’à son dernier souffle.

Arrivée à la fac, j’ai troqué mes baggys contre des pantalons un peu plus ajustés et je me suis achetée une paire de bottes, les premières de toute ma vie. C’était des Kickers noires, à talons plats, je les ai gardées 5 ans. C’était mes premiers pas vers la féminité. Paix à leur âme.

J’ai changé de fac et de ville et là, j’ai découvert une autre ambiance et des gens différents. Je ne connaissais personne. J’ai appris des autres et j’ai grandi. J’ai acheté ma première paire de ballerines, que j’ai portée aussi bien avec un jean slim qu’avec des collants et une robe, le gros chamboulement de ma vie ! Ma période garçon manqué était dorénavant loin mais restait quelques fois présente (chassez le naturel, il revient au galop).

Depuis que je travaille, je suis passée aux talons. Oui, les talons, le symbole de la féminité ! Bon je ne suis pas passée aux talons de 12cm de suite (d’ailleurs, je n’y suis toujours pas), mais je peux maintenant fièrement marcher avec des talons de 8cm sans soucis. J’alterne avec les ballerines et les baskets, car faut pas abuser quand même !

Si je vous raconte tout ça, c’est que mes chaussures trahissent mon état d’esprit, mon humeur, mon mode de vie et ma personnalité. J’ai appris à devenir femme avec l’âge et lla maturité que j’ai acquise au cours de mes expériences. Et ça se voit avec les différentes chaussures que j’ai portées au cours de ces 15 dernières années.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0