Contribution de
sophie77700
Mon couple   sexo-psycho  

Rencontre avec Luc, love coach

Luc est love coach. Son objectif : se concentrer sur tout ce qui va bien chez vous ou dans votre couple au lieu de focaliser sur le problème. Rencontre.

Rencontre avec Luc, love coach
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Pour dialoguer en direct avec Luc, cliquez ici

1) Pouvez-vous vous présenter ?

Je m'appelle Luc, j'ai 53 ans. Je suis divorcé et j'ai trois enfants à ma charge. Je suis coach depuis 10 ans et parallèlement à ça, comme ce n'est pas un métier avec lequel on peut vivre, je suis architecte.

2) Comment devient-on love coach ?

C'est arrivé par hasard. J'ai suivi beaucoup de formations autour de la psychologie, de l'hypnose et puis j'ai été reconnu comme "expert" par le magasine Psychologies. Et je me suis spécialisé notamment dans le domaine de la "vie de couple". Je me suis vite rendu compte que les gens m'appelaient beaucoup plus pour cette thématique.

3) Qu'est-ce que cela vous apporte ?

Je trouve ça passionnant. Voir les différences entre les individus, je trouve ça très intéressant. Lorsque je fais du coaching de couples, je les reçois et je vois ces personnes réaliser que le partenaire qu'ils ont dans leur lit ne fonctionne pas comme eux. Ils élargissent alors leur vision...

4) Le plus souvent, on vous appelle pourquoi ?

Les problèmes les plus fréquents sont les suspicions de tromperie et les séparations.

 

5) Pourquoi une animation forum sur "fidélité-infidélité" ?

Disons que cela m'inspire parce que cela touche aux valeurs socio-culturelles. Les gens ne réagissent pas tous de la même façon à l'infidélité en fonction de ce qui leur a été dit par leurs parents, le curé ou le pasteur.

Il y a donc des couples qui vivent très bien l'infidélité et d'autres qui ne la supportent pas.

 

6) Que faites-vous dans ce cas ?

J'ai d'abord un questionnement pour voir si la valeur "fidélité" est plus importante que les bénéfices tirés du couple. Si l'infidélité est secondaire, on travaille sur la souffrance.

J'axe sur les choses positives du couple.

Si la personne ne supporte pas l'infidélité, on commence le processus de deuil de la relation. Je ne peux rien faire sur la personne infidèle car elle n'est ni consentante ni consciente de la souffrance de l'autre, car l'infidélité est normale pour elle.

7) Des anecdotes à raconter ?

J'en ai plein ! Il y a celle de l'homme à trois vies. Une dame m'appelle pour m'expliquer qu'elle a découvert que son compagnon avait deux autres femmes et des enfants du même âge avec chacune. Elle est désemparée parce qu'elle est très amoureuse de lui... Et plus il l'a fait souffrir, plus elle s'accroche. Cela ressemble au syndrôme de la femme battue. J'ai aussi le cas d'un CRS en Corse qui a couché avec la femme de son ami de régiment. Pendant son absence, les deux ont entretenu une liaison. La jeune femme lui a expliqué qu'elle allait quitter son mari. Lorsqu'il est revenu, une grosse dispute a eu lieu. Cet homme m'appelle alors, complétement abasourdi parce qu'il ne comprend pas ce qui s'est passé et pourquoi cette femme ne quitte pas son mari...

Retrouvez Luc sur notre forum le mercredi 2 décembre de 16h à 18h !

Pour dialoguer en direct avec Luc, cliquez ici

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0