Contribution de
TombReader
Mon couple   sexo-psycho  

Sexe : Expérience sensitive en musique

Ecouter de la musique en faisant l'amour est déjà une expérience intéressante. La musique accompagne souvent le sexe de manière à le modeler et à le sublimer. Mais lorsque l'expérience se déroule de manière totalement autistique, cela décuple le ressenti.

Sexe : Expérience sensitive en musique
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Dernière expérience en date, écoutant chacun notre propre musique dansnos casques pendant l’amour. Chacun une musique différente, nous avons ressentisdes sensations différentes mais tout aussi intenses. Lui dans son délire apocalyptiquepost-rock, moi dans mon envie d'insondable tendresse de voix mélodieuse. Pournous deux, l'étreinte était aussi passionnée qu'intense, sur la même longueurd'onde et pourtant si distante d'un point de vue musicale.

J’ai appelé ça le sexe d'autiste, où chacun demeure dans son monde, oùnous vivons une expérience similaire et si différente à la fois. Concentrés surnotre propre plaisir, sur nos propres sensations, tout en partageant avecl'autre ce moment d'une rare intensité sensitive et auditive.

Chacun a vécu une émotion et des sensations particulières mais lasatisfaction finale était la même. Celle d'un énorme partage, de don de soi,d'abandon totale et de jouissance commune. Il est très étrange de constater quenous n'étions pas ensemble musicalement mais totalement réunis dans notreéchange. J'avoue que c'est à la fois perturbant et saisissant.

Comment un acte quasi égoïste et autant centré sur soi-même peut révélerautant de plaisir ?

Ne serait-ce pas en s'envoyant en l'air de la manière la pluségocentrique qu'il soit que, que finalement, nous faisons du meilleur sexe ?

Alors que penser de toutes ces déclarations de magazines et desexologues qui prétendent que pour bien faire l'amour, il faut être à l'écoutede l'autre ?

Et si la clé du secret, c'était déjà de faire l'amour pour soi-mêmeavant de vouloir faire plaisir à l'autre ?

Je ne sais pas, je ne suis pas spécialiste, je m'interroge juste surle fait que la puissance des sensations et du ressentie à ce moment là, dansces conditions précises, était bien plus fort que lors d'un simple rapport habituel.


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0