Contribution de
sandrinebachet
Culture   Livres  

Son roman, Barbe Bleue, allait-il me réconcilier avec Amélie Nothomb ?

20 ans après son premier roman Hygiène de l'assassin, Amélie Nothomb sort son vingtième livre, Barbe Bleue. Bien qu'un peu lassée par ses dernières histoires rocambolesques, je me suis lancée dans la lecture de ce petit dernier avec une idée en tête : Amélie Nothomb peut-elle encore me surprendre ?

Son roman, Barbe Bleue, allait-il me réconcilier avec Amélie Nothomb ? © Marianne Rosenstiehl
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

20 ans après son premier roman Hygiène de l'assassin, Amélie Nothomb sort son 20ème livre, Barbe Bleue. Bien qu'un peu lassée par ses dernières histoires rocambolesques, je me suis lancée dans la lecture de son petit dernier. Amélie Nothomb pouvait-elle encore me surprendre ? Réponse !

Donc : Amélie Nothomb, l'auteure la plus déjantée de sa génération, revient en libraires avec un nouveau roman, Barbe Bleue. Inspirée par son conte de Perrault préféré, elle a souhaité dans ce livre apporter un peu d'humanité et de modernité au méchant de notre enfance.

Je me suis lancée dans la lecture du livre sans d'autres d'informations, si ce n'est le résumé peu éloquent de la quatrième page de couverture : " La colocataire est la femme idéale ".

Barbe Bleue Amélie Nothomb

Copyright : Albin Michel

Saturnine, une jeune professeur belge fraîchement débarquée sur Paris, n'en croit pas ses yeux quand elle est retenue pour une collocation dans un luxueux appartement du 7ème arrondissement.

Bien que prévenue de la disparition des 8 anciennes colocataires et de l'étrangeté du propriétaire, un certain Don Elemirio, aristocrate espagnol et grand séducteur, la jeune femme s'installe sans aucune inquiétude dans son nouveau chez-soi.

Barbe Bleue revisité à la sauce espagnole

C'est au cours des dîners réguliers que Saturnine va faire la connaissance de son curieux propriétaire et apprendre ses véritables intentions : l'ermite espagnol est à la recherche de la femme idéale. Et dès le soir même, Dom Elemirio tombe sous le charme de le belle Saturnine, qui n'entend pas se laisser séduire pour autant...

Que cache Dom Elemirio derrière sa solitude ? Est-il à l'origine de la disparition des anciennes colocataires ? Saturnine finira-t-elle par tomber sous son charme ?

La petite phrase à retenir : "Quelle est la juste frontière entre l'aimée et le soi ?"

Alors, verdict ?

Avalé en 3h de train, j'ai retrouvé dans Barbe Bleue le style incomparable d'Amélie Nothomb : du cocasse, de l'improbable et un rythme soutenu. L'amour passionné y est joliment traité et m'a captivé du début jusqu'à la fin.

Je recommande donc le dernier Nothomb à toutes les fans inconditionnelles ou, bien au contraire, les plus hésitantes. Lecture agréable assurée !

 

Vous aussi, vous l'avez lu ? Laissez-nous votre avis !

Barbe Bleue le nouveau roman Amélie Nothomb, 16,50 euros.Dès le 23 août 2012 en librairie aux éditions Albin Michel.


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
L’adresse email ne sera pas visible
 

Newsletter

Renseignez votre email puis validez

Les derniers commentaires

  • Je veux faire mon anniversaire chez moi mais c petit et on seras 10ou15 une salle c trop cher j aurais besoin de conseil si...

    posté par manon83 21 mars 2015 - 18h46

    Secrets de 5 blogueuses stylées pour un anniversaire décalé !

  • Mais arrêtez de nous raconter n'importe quoi.. hapsatou porte des tissages... Pourquoi nous faire croire que ce sont ses vrais...

    posté par Nina 20 mars 2015 - 22h03

    Les secrets beauté d'Hapsatou Sy

  • Merci les filles, je me sens moins seule !

    posté par Helene 20 mars 2015 - 20h19

    Ces marques que je ne peux plus voir en peinture

  • Je voulais juste savoire comment écrire un utilisateur de we heart it ??? SVP

    posté par Amine 20 mars 2015 - 16h32

    We heart it, mon réseau social coup de coeur !

  • Je possède une montre Wellington depuis belle lurette et à force de la voir partout, ça me blase... Mais globalement je te...

    posté par BeautedePorcelaine 20 mars 2015 - 10h31

    Ces marques que je ne peux plus voir en peinture