Contribution de
emilie_thiese
Culture   Evasion  

sortir a reims

sortir a reims
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Dans notre bulle d'amour... Nous rentrons nous réchauffer.

Grisés par tant de frivolité, nous courons retrouver la douceur de notre nid d'amour, l'hôtel de la Paix. Alliance de vieilles pierres et de design, lignes à la fois épurées et chaleureuses... Ici, le beau sait aussi se faire accueillant. Mais concentrons-nous sur l'essentiel : la piscine couverte est déserte, j'entends l'appel des eaux turquoise et du lézardage sur transat, un sport dans lequel j'excelle. Quelques brasses et bulles de jacuzzi plus tard, notre langueur nous guide vers la chaleur de notre chambre. La ville tombe lentement dans l'obscurité, nous nous blottissons sous le moelleux d'une couette en plumes, la sieste est déclarée.

Comme dans une bulle enchantée... Nous retombons en enfance.

J'ai des étoiles pleins les yeux. Sur la piste de l'ancienne arène aménagée en scène de spectacle, les danseurs se donnent à corps perdus, et moi, je m'en donne à cœur joie. Même mon homme, pourtant réfractaire aux ballets, semble captivé... Ou aurait-il appris à dormir les yeux ouverts ? Non. Il aime : il sourit. Discret, mais c'est un sourire. "Danse Cirque Musique Inclassables. Ici on vous emmène ailleurs", l'affiche ne mentait pas, qui dit inclassable dit indescriptible. À voir. À vivre. Absolument.

À travers mes verres bullés... Je dîne en noir et blanc.

Je me sens comme Audrey Hepburn dans Sabrina. J'ai d'ailleurs son port de tête... C'est Humphrey Bogart, assis en face de moi, qui me le dit. (Ou peut-être l'a-t-il pensé tellement fort que je l'ai entendu ?)... Pour entretenir cette grâce naturelle et la finesse de ma silhouette, je choisis le croustillant de cabillaud et ses tagliatelles de légumes. Mon homme, lui, se montre gourmand, j'aime : risotto aux queues d'écrevisses et chorizo. Attablée sur la mezzanine de verre, j'observe la déco funky sixties chic, les jeux de transparence et le mur de bouteilles de vin, avant de replonger les yeux dans ceux de mon amoureux. Le vin chilien est un délice, la soirée s 'annonce olé-olé.

Sous les bulles à facettes... Je rends les armes (si ce n'est déjà fait).

Un dernier verre au 82 : l'endroit branché pour sortir à Reims. Et peut-être un dessert, avec deux cuillères... Les nems à la banane, sauce chocolat se mangent avec les doigts ? Ça me va ! Parquet ciré, canapés cosy, objets recyclés et lumière tamisée... L'ambiance est feutrée, la musique lounge, incitations à la détente et au plaisir, jusqu'au bout de la nuit. Notre version tranquille, mais néanmoins pimentée, du Saturday Night Fever. John Travolta n'a rien à nous envier.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0