Contribution de
MathildeJrs
Mode  

Mais pourquoi je ne trouve jamais la même taille de vêtements en magasin ?

Avez-vous déjà eu l'impression que les tailles de pantalons varient d'un magasin à l'autre ? Et bien c'est normal.

Mais pourquoi je ne trouve jamais la même taille de vêtements en magasin ? © vêtements, enseigne, taille
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Soldes riment souvent avec foule de shoppeuses pressées et files interminables aux caisses. Alors pour gagner du temps, il nous est toutes arrivé d’embarquer ce jean's slim trop mignon sans même l’essayer, faisant confiance à la taille indiquée sur l’étiquette. Grave erreur ! D'un magasin à l'autre, le petit 36 dans lequel on s'était étonné de rentrer devient un bon 38, sans même qu'on ne soit passé au Mc Do avant.

Pour faire la lumière sur ce phénomène étrange, 60 millions de consommateurs a mené l'enquête. Le magazine conso a testé huit chemisiers et huit pantalons homme/femme. Conclusion : un 40 peut prendre jusqu’à 6,6 centimètres entre Gap et Etam en longueur des côtés, 5,4 centimètres en longueur à l’entrejambe entre C&A et Promod et 4,6 centimètres en tour de hanches entre Promod et la Halle. Le pire reste les chemises : 12 centimètres séparent la Halle de Zara au niveau de la poitrine. Les tailles peuvent varier entre 10 et 20% selon les enseignes.

La taille de la vanité, un argument pour faire vendre

Une raison à cela : il n'existe aucune norme européenne qui harmonise les tailles de vêtements. Chaque marque établit une grille de mensurations en fonction de ses propres critères et standards. Résultat : 1 cliente sur 3 renvoie un vêtement acheté en ligne à cause d’une taille inadaptée, d’après les chiffres de l’enquête. Mais pourquoi les marques ne se mettent-elles pas d’accord sur un système de mensurations universel ? D’après Patrick Robinet, cité dans l'article et spécialiste des mensurations à l’Institut français du textile et de l’habillement, les Françaises auraient une petite tendance à prendre du poids ces dernières années. Afficher une taille inférieure sur les étiquettes serait un moyen de flatter les consommatrices et du coup, les pousser à acheter plus. C’est ce qu’on appelle la « vanity size ». Mythe pour les uns, réalité pour les autres, cette "taille de la vanité" serait un moyen de faire croire aux clientes qu'elles rentrent à l'aise dans un 38 alors qu'en réalité, leur tour de taille se rapproche davantage du 40.

Petit conseil : si vous faites du e-shopping, renseignez-vous dans la mesure du possible sur les mensurations en centimètres des vêtements, afin d'éviter les mauvaises surprises à l'arrivée. En règle générale, les sites en ligne chinois du type Wish ou SheIn taillent de manière complètement anarchiques (en général beaucoup plus petit que les standards français). A l'inverse, les tailles américaines reflètent le taux d'obésité très élevé aux Etats-Unis, rendant des petits S franchement extra-size.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0