Contribution de
LineClement
Culture   Lifestyle  

Taxi ou Uber, j'ai vite choisi...

La guerre entre les taxis et les VTC (en particulier Uber) fait rage. A titre personne, j'ai déjà fait mon choix depuis quelques mois, avec beaucoup de regrets, je vous dis tout.

Taxi ou Uber, j'ai vite choisi... © Pexels
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Depuis que j'habite à Paris, le Taxi est devenu une religion. J'ai beau avoir un pass Navigo, il est fréquent que je n'ai aucune envie de me coltiner une centaine de changements pour traverser Paris, surtout quand on doit se taper tout un tas de correspondances, et encore plus en soirée... Du coup oui j'avoue, le Taxi, j'en abuse.

Depuis plus d'un an, j'ai progressivement cessé de prendre les Taxis parisiens classiques, pour ne prendre QUE des VTC, essentiellement des UberX, et vraiment, j'adore.

Alors vous connaissez le concept, de belles voitures, un chauffeur poli et agréable, des bonbons, des bouteilles d'eau, un compteur à zéro à l'arrivée, et des courses payées directement sur mon compte. Génial non ? Alors oui, dans la bataille actuelle des VTC contre les Taxis, mon coeur penche clairement du côté des VTC. Mais je le regrette.

Je le regrette parce que j'ai aussi pris des Taxis dans d'autres grandes villes, et que le Taxi, c'est aussi l'âme de la ville. Là où le VTC a quelque chose de froid, le Taxi est une première impression de là on arrive, un premier contact, un accueil. Pourquoi les compagnies de Taxi ne prennent pas pas en compte cela en changeant leur comportement ?

Je ne demande pas grand chose, des Taxis plus gentils, plus souriants, moins de lourds qui essayent de vous draguer, moins de chauffeurs qui refusent de me prendre parce que je ne vais pas dans la bonne direction, et surtout moins de Taxi qui me font le coup de l'appareil à CB qui ne fonctionne pas, parce que c'est épuisant de devoir systématiquement trouver une machine à CB sur le chemin.

Et puis je le redis, amis chauffeurs de Taxi, cesser la drague, cesser la lourdeur, cesser les remarques désobligeantes, par pitié.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0