Contribution de
laura75
sexo-psycho  

Témoignages : Elles ont lâché leur pilule

Pas pour faire un bébé mais pour tester un (ou plusieurs) autre moyen de contraception. Verdict ?

Témoignages : Elles ont lâché leur pilule
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Magali, 30 ans, 1 petit garçon d'1 an : "Implant, anneau... j'ai quasiment tout essayé !"

Mon problème, c'était les oublis de pilule : avec mon copain, on était toujours à droite à gauche et avec les idées pas toujours très claires en rentrant de soirée, on s'est fait quelques grosses frayeurs !

J'avais entendu parler de l' implant contraceptif dans la presse. Une vraie innovation : la diffusion d'hormones sans avoir à y penser !

Grâce à la crème anesthésiante, la pose au niveau du bras, sous la peau, n'a pas été douloureuse. Ma gynéco m'avait expliqué que je risquais de prendre du poids mais c'est l'inverse qui s'est produit : j'ai perdu 5 kilos.

En revanche, j'avais des pertes marron quasi-continuelles, donc je l'ai fait retirer au bout de quelques mois.

Ensuite, je suis passée à l'anneau, qu'on pose au fond du vagin (un peu comme un tampon) pour recevoir sa dose d'hormones pendant 3 semaines. Un bon compromis : le dosage me convenait bien et, je n'avais pas à y penser tous les jours.

Le problème, c'est qu'entre la pilule, l'implant et l'anneau, ça faisait presque 10 ans que j'absorbais des hormones synthétiques. Le jour où j'ai eu des problèmes de thyroïde, ça a été un "déclencheur".

J'ai tout arrêté pour retourner au bon vieux préservatif.

Et là, j'ai redécouvert plein de sensations oubliées. J'avais l'impression que mon corps s'était endormi depuis 10 ans et que je le retrouvais. Mine de rien, la pilule bloque le ressenti d'une bonne partie du cycle : mes sautes d'humeur et mes moments de plénitude m'avaient manqué !

Je me suis retrouvée enceinte parce qu'on avait "zappé" le préservatif en croyant avoir calculé notre coup. Après la naissance de mon petit garçon, Victoire, ma gynéco a enfin accepté de me poser un stérilet non hormonal (elle refusait de m'en mettre un tant que je n'avais pas eu d'enfant, même si d'autres le font...).

Avec lui, ça roule tout seul et je n'ai aucune envie de revenir en arrière.

Emily, 31 ans, 1 fille de 5 ans : "Un stérilet après la naissance de ma fille"

J'ai pris la pilule vers 17/18 ans mais j'ai arrêté au bout de 4 ans car aucune de me convenait. Même avec les moins dosées, j'avais des effets indésirables : acné, prise de poids... Pendant plusieurs années, je me suis contentée d'utiliser des préservatifs. Mon gynéco ne m'avait pas parlé de l'option stérilet avant ma grossesse et je trouve ça dommage.

Il y a 5 ans, après la naissance de ma fille, je savais que je ne voudrais pas de deuxième enfant tout de suite et j'ai choisi de me faire poser un stérilet au cuivre. Ma seule inquiétude, c'était de savoir s'il serait gênant pendant l'acte sexuel, si mon homme le sentirait ou s'il pouvait bouger.

La pose s'est très bien passée, je n'ai rien senti et je n'ai eu aucune douleur dans les heures qui ont suivi. Mon corps s'est tout de suite bien adapté et mon homme n'a pas vu de différence. J'ai les mêmes règles qu'avant, c'est-à-dire assez abondantes, mais je suis 100% satisfaite : je n'ai à penser à rien, aucune contrainte et ma vie suit son cours tranquillement.

Je viens seulement de le faire retirer pour mettre en route un deuxième bébé... et là encore, je n'ai rien senti !

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0