Contribution de
La rédact'
Culture  

Théâtre : Mon père avait raison

Une pièce de Sacha Guitry, c'est daté, mais jamais démodé. C'est du jeu de mots à la pelle, le sens de la formule, le goût du chic version années folles. Mais là, c'est encore mieux. Avec " Mon père avait raison ", qui cartonne au Théâtre Edouard VII, on est dans l'émotion.

Théâtre : Mon père avait raison © Bruno Suter
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

 

Infos pratiques:

Théâtre Edouard VII Paris. A 21h du mardi au samedi . A 15h30 les samedis et dimanches.

Prix : de 10 à 52 euros. Tél: 01 47 42 59 92

 

Une pièce de Sacha Guitry, c'est daté, mais jamais démodé. C'est du jeu de mots à la pelle, le sens de la formule, le goût du chic version années folles. Mais là, c'est encore mieux.

Avec "Mon père avait raison", qui cartonne au Théâtre Edouard VII, on est dans l'émotion. Peu de portes qui claquent, pas d'adultère, mais une douce et tendre histoire de famille, où un fils vit les mêmes déboires amoureux que son père.

Le père est un grand séducteur, il en a perdu sa femme. Son fils est bien trop sérieux, ça ne l''empêche pas de perdre aussi sa volage épouse. Confessions intimes d'un père à son fils, d'un fils à son père : c'est tout ce dont on rêve dans la vraie vie, et qui n'arrive jamais, ou presque.

Pourquoi c'est touchant ?

1... Pas seulement pour ces rapports filiaux intenses. La pièce est, aussi, on ne peut plus autobiographique.

Sacha Guitry, fâché avec son père à qui il lui a "piqué" sa maîtresse pour mieux l'épouser (tiens, on dirait du Carla B....), va reconquérir l'affection de son acteur de père -l'illustre Lucien Guitry- en lui offrant le plus beau des cadeaux : une pièce de théâtre écrite pour eux deux, et qu'ils joueront ensemble en 1919.

2... C'est bouleversant de voir cette oeuvre jouée aujourd'hui par Claude Brasseur et son fils Alexandre.

Le talent du père s'est transmis au fils, et le duo n'en est que plus fort. La jeune maîtresse -Chloé Lambert- est belle comme un coeur. Décors et costumes sont chicissimes.

Ariane Dollfus

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0