Contribution de
melanie_sienne
Déco   Inspirations  

Un petit tour chez Marjorie Mathieu, créatrice de Lollipops

Dans chaque pièce, des mises en scènes semblent tout droit sorties d'une boutique de mode, comme ce fauteuil avec ciel de lit violine, rebaptisé par Marjorie "mon trône" avec son coussin maison "God Save the Queen", ou ce vieux landau des années 50, trouvé dans la rue.

Un petit tour chez Marjorie Mathieu, créatrice de Lollipops
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

"Mon idée ? Partir de cet appartement classique - petite entrée bourgeoise ; parquet, moulures et cheminées - pour le rendre contemporain dans ses volumes et sa fonctionnalité."

Appartement haussmanien

Quatre mois de travaux ont tout de même été nécessaires.

L'espace n'étant pas optimisé, tout a été décloisonné pour créer une pièce à vivre de près de 60m2. Le long couloir et plusieurs petites pièces ont été cassés. "J'avais envie d'un grand salon pour réunir mes amis, faire des fêtes ou même travailler dans la journée." Autour s'organisent d'un côté les chambres des enfants avec des univers bien marqués et de l'autre le coin des parents.

La couleur est omniprésente : le bleu turquoise flashe dans la chambre de Marjorie ; les toilettes, peintes en noires et décoré d'un lustre à pampilles assorti, ont un côté baroque rock'n'roll. Au final, la créatrice a réussi à créer un grand appartement familial, facile à vivre, qui privilégie les grandes pièces lumineuses avec vue sur les toits de Paris. "C'est aussi l'une des raisons pour lesquelles j'ai aimé cet appartement. J'aime sa vue très dégagée".

La déco n'est pas une juxtaposition d'objets de valeur, mais plutôt de vrais coups de cœur.

"J'accumule les objets lors de rencontres, de voyages, de salons. Ces miroirs viennent de Bali, cette tête de mort turquoise de Pékin, ce meuble coréen a été déniché chez PM Co Style dans le 2ème arrondissement. J'aime aussi le mobilier contemporain, comme cette lampe de Mat & Jewski à plumes rouges".Dans chaque pièce, des mises en scènes semblent tout droit sorties d'une boutique de mode, comme ce fauteuil avec ciel de lit violine, rebaptisé par Marjorie "mon trône" avec son coussin maison " God Save the Queen ", ou ce vieux landau des années 50, trouvé dans la rue.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0