Contribution de
melanie_sienne
sexo-psycho  

Une Etincelle pour rester femme

Issy-les-Moulineaux, dans une jolie maison bourgeoise, une dizaine de femmes discutent à bâton rompu autour d'un thé. A les voir, on croirait qu'elles se retrouvent comme chaque mercredi depuis des années. Pourtant, elles se rencontrent pour la première fois dans cette association dédiée au bien-être. Elles sont réunies par la même épreuve, un cancer.

Une Etincelle pour rester femme
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne
Association qui lutte contre le cancerAssociation pour les femmes atteintes du cancer

Ces femmes viennent se faire "bichonner" et profiter de soins esthétiques

Soins du visage - Etincelle

D'abord dédiée aux femmes atteintes d'un cancer du sein , ce centre s'est aujourd'hui ouvert à toutes. Il accueille ces femmes au moment du diagnostic, pendant le traitement, mais aussi après, une période souvent compliquée, où les inquiétudes et les angoisses subsistent, et la fatigue est omniprésente...

Dans cette maison douce, on ne dispense pas de traitement médical, mais du réconfort.

Au programme : des massages, des soins visages, des conseils pour mettre leur chevelure d'appoint, mais aussi de l'écoute, du soutien psychologique... Autant d'attentions qui permettent de recouvrer le sourire et le moral. Déjà, un pas important vers la guérison.

Etincelle a vite été submergée par l'affluence dès son ouverture. Trois ans plus tard, elle assure trois jours par semaine une cinquantaine de soins en individuel, totalement gratuits grâce au financement de fonds privés. Ces centres répondent à un vrai besoin, car ces femmes sont unanimes : si les spécialistes sont très compétents, l'accueil et l'écoute sont souvent déplorables. "Mon spécialiste a prononcé seulement trois mots : nodules, cancer, ablation du sein. Trois mots et ma vie a basculé. Je n'ai pas eu le droit à plus d'égard", se souvient Catherine, atterrée.

Le déclic pour créer ces espaces uniques en France ? "Une motivation personnelle, qui va de soi - j'ai moi-même eu un cancer - et une plus professionnelle. J'en ai eu marre d'entendre parler dans les colloques de qualité de vie. La qualité de vie, c'est l'arlésienne", martèle Josette Rousselet-Blanc, fondatrice. Les traitements à l'hôpital sont lourds, on se sent diminuées, on a le moral dans les chaussettes, boursouflées par la cortisone, le teint plombé. Ici, une diététicienne aide la femme à supporter sa prise de poids, une dermatologue ses tâches indésirables, une onco-psychologue ses problèmes de sexualité ... Pour mieux vivre sa féminité.

A côté des soins esthétiques, il est aussi primordial de parler, parler encore pour se libérer, mettre des mots sur la douleur.

"Je n'avais jamais osé prononcer le mot cancer à la maison. Ici, je peux le dire librement", avoue Josiane. Parce que les mots doivent donner un souffle de liberté, des groupes de paroles, encadrés par une psychologue, ont été mis en place à l'Etincelle. Des ateliers d'écriture et de lecture sont aussi proposés. "Nous aimerions de plus grands locaux pour accueillir des activités comme le yoga, le tai-chi. En février, ouvrira une Etincelle à Montpellier et nous ne comptons pas en rester là", explique Isabelle, coordinatrice de l'association. Un besoin d'autant plus urgent que de jeunes trentenaires, souvent mamans, sont les plus nombreuses à pousser la porte de l'Etincelle. "On ne s'y attendait pas", concède Isabelle.

Etincelle27 bis avenue Victor Cresson, 92 130 Issy-les-Moulineaux01 44 30 03 03 - www.etincelle.asso.fr les mardis, jeudis et samedis de 10h à 18h sur rendez-vousUne nouvelle Etincelle a ouvert près de Caen, à Cormelles le Royal.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0

Les derniers commentaires

  • Hello ! Wahouu ! c'est vrai que ça en jette vraiment, je me suis éclatée à créer la maison de mes rêves ! Juste un petit bémol...

    posté par Gagarine 16 mars 2016 - 09h57

    Logiciel d'aménagement

  • Mes yeux aiment et se reposent devans Kev Adams

    posté par Mathilda 12 mars 2016 - 22h45

    Kev Adams en fait-il trop ?

  • et surtout mettre les mains derrieres la tete ... ca peut faire croire aux gens qu'il faut pousser sa tete avec les mains ....

    posté par Anonyme 10 mars 2016 - 13h10

    Activité physique à pratiquer au quotidien

  • Bonjour je suis une élève en terminale ES et je souhaiterais travailler dans un magazine dans le futur ou bien même créer le...

    posté par JaceWinchester 07 mars 2016 - 20h38

    Dans les coulisses d'un magazine féminin

Elle adore Twitter



Elle adore Facebook