Contribution de
visseq.christine@yahoo.fr
Culture   Ma ville préférée  

Vienne , Valse avec les souvenirs

J'ai eu la chance de parcourir le monde
Mais je n'oublierais jamais VIENNE Autriche !
Parce que je l'ai vécue à travers les yeux de mes enfants

Vienne , Valse avec les souvenirs © Archizine.fr
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Parce que nous tenions a ce qu'ils connaissent l'autre facette de leur métissage africain
Qu'ils découvrent  cette culture  si loin de l’évidence de leur couleur de peau.

Un studio en plein coeur de vienne quartier turc .

 Et le choc d'une ville a  mille visages !

 Des quartiers populaires au plein cœur de la ville historique Vienne est un étonnant mélange de traditionnel  et de modernité !
Vienne carrefour  de découvertes .J'avais tant d'a priori sur cette ville que j'imaginais triste et guindée .


Mais tout m' a fait mentir 

 De la majesté des palais de Schonbrunn et La Hofburg

 Des bars tavernes à vins "heuriger" ou des messieurs portent toujours l'habit traditionnel , on y boit aussi une limonade !

Au détours des rues nous découvrons des  coffee shop et club underground bondes !

Le Tram brinquebalant qui vous emmène dans l'univers complètement délirant de.la Hundertwasserhaus....

  Le Bahaus et le  musée d'art moderne Mumok, ou s'expose Andy Warhol  et que traverse  les calèches conduites par des cochers en habits .

Les yeux écarquillés des enfants devant  les démonstrations des chevaux Lipizans de l'école Espagnole
Et l'incroyable fête foraine du Prater une des roues les plus anciennes d’Europe avec ses cabines en bois ou l'aristocratie Austro- Hongroise y dégustait le café viennois of course ! 

, Autour des manèges désuets ou insolites, comme celui qui tourne grâce a de vrais chevaux !

 A laissé les enfants émerveillés , le bonheur de les voir découvrir.  ,une  Vienne ou se mêle tradition et modernité  a pour nous été si magique , comme des retrouvailles avec  une vielle tante  qui nous raconte le temps d'avant ...

 Dernier hommage avant de partir , de là ou repose Erna , au pied de l’église qui surplombe la ville et qui veille sur elle , comme elle veille sur nos enfants. 


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0