Contribution de
chloe_cast
Maman   sexo-psycho  

Vis ma vie de prof particulier

Il était une fois une jeune fille désœuvrée en plein mois d'août. Elle avait des envies de plage et de soleil mais son cochon-tirelire restait désespérément vide. Alors, elle eut l'idée de donner des cours particuliers à un élève en difficultés...

Vis ma vie de prof particulier
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Dès mon premier coup de fil à un des grands noms du soutien scolaire, je décroche un rendez-vous. J'ai de la chance ! On me demande de venir munie d'un CV le jour même.

Apparemment, les bonnets d'âne ne sont pas partis en vacances non plus...

J'arrive au siège de la société, dans un quartier branché de la capitale. Je suis un peu stressée mais confiante en mes compétences. Après tout, j'ai un bac+5, beaucoup de patience et surtout un petit frère à qui j'ai dû expliquer des dizaines d'exercices de maths !

Une petite heure plus tard, je sors de l'entretien avec un contrat signé et un premier cours programmé : le lendemain, je dois rencontrer Sandra, une élève de 5ème qui a besoin d'un peu d'aide en anglais ! Je rentre illico à la maison et fonce sur Internet, à la recherche du programme que je suis censée maîtriser d'ici 24 heures. Pas de grosses difficultés, heureusement.

Je me souviens encore bien de mes propres cours mais je me mets quand même un épisode de Sex & the City en VO avant de me coucher, histoire de me remettre dans le bain !

A quelques minutes de mon premier cours de soutien scolaire en tant que professeur, je sens monter une certaine pression. Et si je n'étais pas claire dans mes explications ? Et si mon élève me prenait en grippe ? Mon angoisse est à son comble quand je sonne à la porte d'entrée. Une maman tout sourire m'ouvre et m'invite à rentrer. Derrière elle, je découvre Sandra : trop mignonne et apparemment un peu timide. Elle se dirige finalement vers moi et se met sur la pointe des pieds pour me faire la bise.

Apparemment, mon élève me considère plus comme une grande sœur que comme une vieille instit' autoritaire, un bon point pour elle !

On s'assoit à la table de la cuisine et c'est parti pour une heure d'english !

Entre ce jour et la rentrée scolaire, j'ai donné une dizaine de cours à Sandra. Je suis vraiment bien tombée : le courant est super bien passé entre nous et elle était loin d'être bête, juste un peu fâchée avec la grammaire anglaise. Pour la motiver, j'ai basé notre travail sur l'étude des paroles de ses chansons préférées.

Un grand merci à Katy Perry et aux Pussycat Dolls !

En revanche, je vais attendre un peu avant de lui montrer Sex & the City en VO... L'été prochain, si elle a encore besoin de moi !!

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0