Contribution de
Jeannettes de Paris
Culture   Ma ville préférée  

Voir Athènes et vouloir revoir Athènes

Les villes, c’est mon truc. Les villes d’Europe encore plus, si proches et si lointaines à la fois. Si modernes et toujours remplies d’Histoire.

Voir Athènes et vouloir revoir Athènes © Jeannettes de Paris
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

En parlant d’Histoire, c’est pour Athènes que j’ai craquérécemment. Bien sûr et tout d’abord pour son côté monumental, surplombée par l’Acropole,et piquée au cœur par l’Agora, on ne sait plus où donner des yeux.

Se balader dans les jardins de l’Agora, dans une ville qu’ondit l’une des plus polluées du monde, au milieu des coquelicots et desoliviers, est un plaisir immense.

Juste à côté, en plein centre-ville, où les sols vitrés destoilettes de certains bars laissent voir les ruines d’une vie passée. C’estémouvant, c’est beau. Ces bars si modernes où les jeunes passent leur journéeen terrasse à boire des cafés latte. Ces restaurants où l’on mange poissons,salades, en buvant de l’ouzo (ou du rezina pour les plus courageux).

Des places d’Athènes, ma préférée est la place Monastiraki et ses puces, où l’on trouve de vieuxkombaloïs (vous verrez les hommes tripoter ce genre de chapelet et faire roulerles perles pour se détendre), mais aussi de magnifiques vases d’opaline, deschaises vintage à trois fois rien, bon certes pas très faciles à ramener !

Si vous passez à Athènes, il est indispensable d’aller vousfaire faire des spartiates sur mesure chez Melissinos, pour l’ambiance, pour lepatron, et pour les sandales qui vous couteront une trentaine d’euros et serontdu plus bel effet une fois rentrée en France. Ils en font même pour lesenfants, à croquer.

Enfin, se perdre dans les rues au hasard des maisonsabandonnées et des orangers en fleurs, est d’une quiétude qui ne laisse pasapparaître les difficultés d’un pays en faillite. Athènes est grande, belle ethospitalière. Allez-y !



 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0