Contribution de
ariane_dollfus
Culture  

Vous allez à Londres ? Ne ratez ni Bacon, ni Rothko...

En ce moment, il y a deux expos incontournables à Londres, qu'il ne faut rater sous aucun prétexte.

Vous allez à Londres ? Ne ratez ni Bacon, ni Rothko... © Francis Bacon
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Francis Bacon à la Tate Britain, Millbank, LondonJusqu'au 4 janvier 2009. Ouvert tous les jours de 10h à 17h50. Le premier vendredi du mois, nocturne jusqu'à 22h. Entrée de l'expo : 12,50£

Rothko à la Tate Modern, Bankside, LondonJusqu'au 1er février 2009. Ouvert tous les jours de 10h à 18h. Vendredi et samedi jusqu'à 22h. Entrée de l'expo : 12,50 £

www.tate.org.uk

Vous voulez savoir qui étaient l'Américain Mark Rothko (1903-1970) et l'Irlandais Francis Bacon (1909-1992), deux des artistes contemporains les plus chers aujourd'hui sur le marché des enchères, direction la Tate Modern pour le premier, et la Tate Britain pour l'autre.

Pour rejoindre ces deux lieux pour un même musée d'Art contemporain, un "Tate Boat" fait la navette sur la Tamise.

Francis Bacon, irlandais angoissé et traumatisé par la Seconde guerre Mondiale, était convaincu que "l'homme n'est qu'un animal, qu'une carcasse de viande".

Il a donc peint des tableaux figuratifs de chair humaine, de crucifixions de corps disséqués par un nazi, de têtes déstructurées par du morphing avant l'heure. Ses portraits sont ceux d'hommes éternellement seuls, encagés, criant yeux clos et bouche ouverte (comme le portrait du pape Innocent X). Inspiré par les conflits du moment, il collectionnait les photos de presse, et peindra souvent son amant, le beau George Dyer. Son oeuvre reflète un véritable enfer humain, mais à nous, il nous oblige simplement à nous interroger sur ce qu'on en fait, de ce vaste monde...

Plus calme, l'expo Rothko, située sur la rive Sud de la Tamise.

Là, on nous montre juste les dernières séries de l'artiste, totalement abstraites. Chez lui, rien de figuratif. Que d'immenses tableaux en dégradés de rouge, brun, gris, noir....Ultra recherché, Rothko effectuera en 1958, une série de trente immenses toiles pour le restaurant du Seagram Building de New York. Il ne les livrera pas (estimant que ce restaurant chic ne valait pas ses toiles), mais 15 d'entre elles sont réunies pour la première fois dans une salle immense et très impressionnante.

N'oubliez pas, si vous avez le temps, d'aller voir le reste des salles de ces deux musées , elles regorgent de chefs d'oeuvre.

Les librairies proposent aussi livres et produits dérivés pas mal du tout.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0