Contribution de
TombReader
Ecrans   Culture  

Wayward Pines

Si un jour, vous vous réveilliez dans une ville inconnue, après un accident de voiture, sans papiers, sans téléphone et sans accès à aucun média... vous flipperiez n'est-ce pas ?

Wayward Pines © Wayward Pines
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

C'est ce qui arrive à Matt Dillon, agent secret, lorsqu'il se retrouve à Wayward Pines alors qu'il y avait été envoyé en mission pour retrouver des collègues disparus. D'autant que Wayward pines est la fille PARFAITE, parfaitement parfaite, trop parfaite. Bien trop parfaite pour être honnête et ça fait bien flipper !

A mi-chemin entre Twin Peaks et The Truman Show, Wayward Pines vous entraîne dans une spirale infernale qui donne le tournis. Jusqu'au milieu de saison, où j'ai trouvé le reveal un peu tôt à mon goût, on n'est plus que circonspect devant notre écran tandis qu'on tente de comprendre ce qui ce passe dans cette charmante ville trop propre pour ne pas sembler cacher un terrible secret. La série reste néanmoins assez bonne et surprenante dans son idée. Produite par M. Night Shyamalan, on y retrouve outre Matt Dillon dans le rôle principal, Carla Gugino, magnifique et magnétique, mais aussi Juliette Lewis. Mais la palme des acteurs qui font flipper dans cette série revient à Melissa Leo et Toby Jones, des habitués des seconds rôles qui nous embarquent totalement.

Je reste cependant sur ma faim, cette série aurait mérité d'être mieux exploitée. Il y avait de quoi faire, mais on n'a une impression de bâcler sur la fin. Est-ce parce que la série n'a pas été reconduite qu'on a voulu la clore sans s'appliquer ? C'est fortement dommage car le sujet pouvait vraiment être intéressant et être développé.

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0