Contribution de
Olivia_R
Evasion   Culture  

Week-end à Rome

Comme une envie de partager le Rome que j'aime découvrir lors de chacun de mes voyages...

Week-end à Rome © turismoroma.it/
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

On se souvient toutes du mauvais jeu de mots « La Rome Antique, c’est romantique » qui nous faisait sourire en coin en même temps qu’il nous donnait très envie de découvrir la ville aux sept collines. Et pour cause ! Qu’on l’arpente en amoureux, en famille ou entre amis, Rome propose visites à profusion et gastronomie attrayante, le charme à l’italienne par la même occasion. De quoi s’y délecter lors d’un week-end prolongé en immersion totale dans le passé et fouler un sol chargé d’Histoire. Quoi, vous pensiez déjà que la Dolce Vita allait l’emporter ? C’était sans compter les périples, lieux et monuments qu’il serait impensable de manquer.

Les incontournables

On ne présente même plus certains monuments, comme le Colisée, à la renommée mondiale. Les ruines et vestiges romains contribuent au prestige de la capitale italienne et, par bonheur, se visitent pour la plupart.

Pénétrez ainsi dans l’amphithéâtre Flavien (l’autre nom du Colisée), non sans vous être arrêtés au préalable devant le Forum Romain situé juste à côté. La visite du Colisée est payante mais peut s’effectuer dans le cadre d’un PASS (avec deux visites, coupe-file et transports illimités pour une trentaine d’euros).

Poussez la curiosité jusqu’au Panthéon, sur la Piazza della Rotonda, qui présente notamment la plus grande coupole du monde.

Non loin du Vatican, n’omettez pas le Château Saint-Ange. Cet édifice, tour à tour mausolée puis prison est bien connu des ouvrages historiques, péplums ou encore séries TV. Avec un peu de chance, il se pourrait même que vous puissiez assister à un spectacle sur ses remparts.

Enfin, n’oubliez pas de vous dégourdir les jambes vers le Grand Cirque (Circus Maximus), plus ancien hippodrome de Rome, dont les ruines et l’espace vert proposent aujourd’hui un combo atypique.

Touristes d’un jour

En flânant dans les rues de Rome (et on vous promet que vous allez adorer ça), quelques lieux pourraient bien attirer votre attention.

C’est le cas de la Trinité des Monts, église symétrique ornée d’un obélisque égyptien. Ses nombreuses marches à gravir vous offrent un panorama de charme sur l’imbroglio de ruelles colorées, à proximité de la Via del Corso.

Bien plus récent (début du XX ème siècle), le Monument à Victor-Emmanuel II s’impose dans le paysage romain, piazza Venezia, avec une architecture ostentatoire en marbre. Situé dans le quartier du Capitole, il est une construction emblématique de la Rome actuelle, que vous remarquerez forcément. On y visite aussi le musée de la réunification de l’Italie.

La Bouche de la Vérité se démarque par sa légende : ce masque en marbre encastré dans la paroi de l’église Santa Maria in Cosmedin présenterait des vertus magiques. Quiconque y mettrait la main en proférant un mensonge s’y trouverait coincé jusqu’à repentance. Il reste qu’on a réussi à s’en sortir indemne.

La Piazza del Popolo, à proximité de la Villa Borghèse est l’un des plus grandes places de Rome et vaut le détour pour son architecture noble, son obélisque et ses fontaines.

Les fontaines, précisément, sont l’un des points forts de Rome : on en trouve partout et elles se distinguent par leur style et leur originalité. La Piazza Navona, place la plus fréquentée de la capitale aux allures baroques, en présente trois, dont la célèbre fontaine des Quatre-Fleuves.

Toujours dans le style baroque, il ne faudra pas manquer de vous rendre à la Fontaine de Trévi, bien plus encastrée en vrai qu’elle n’y paraît sur les photos (elle est adossée au Palais Poli). En parfaite touriste, faites un vœu en jetant une pièce à l’eau par-dessus votre épaule. Par chance, les ruelles avoisinantes sont idéales pour dénicher marchés inattendus, petites échoppes et meilleurs glaciers de Rome.

La Fontaine des Tortues sur la Piazza Mattei est un monument anecdotique mais à voir afin de finaliser cette thématique de l’eau.

Autour de la Villa Borghèse

La Villa Borghèse (aujourd’hui parc municipal) est un havre de paix inattendu au sein de l’ambiance romaine pleine de vie. On y trouve notamment plusieurs musées à visiter, dont la Villa Médicis et la Galerie Nationale d’Art Moderne et Contemporain. Mais n’oubliez en aucun cas de vous perdre dans ses jardins (plusieurs hectares de verdure) qui, de par leur style anglais mais aussi les nombreux temples et fontaines, pourraient bien vous propulser dans un monde féérique.

Une journée au Vatican

On ne saurait aller à Rome sans passer par la case Vatican et Gardes Suisses. C’est d’autant plus tentant que nous accédons à un autre état. On visitera alors sans plus tarder la Basilique Saint-Pierre, les musées du Vatican  (dont fait partie la Chapelle Sixtine) et les jardins mais pas seulement ! La partie la plus mystérieuse demeure évidemment la crypte située sous la Basilique. Attention toutefois à avoir une tenue correcte et un comportement approprié ; et aussi un peu d’économie car le prix de visite avoisine les vingt euros.

A la rencontre des sept collines

Les sept collines de Rome ont fait la réputation de la ville ; par conséquent on s’y précipite.

Plus petite colline de Rome, le Capitole vous ouvrira les portes de son musée, à la découverte notamment de la louve de Romulus et Rémus (la louve capitoline, de son vrai nom). Un beau trésor qui se visite en même temps que l’architecture encore solennelle de cet ancien centre religieux et politique.

Des cyprès et de magnifiques ruines : il s’agit du Mont Palatin qui permet d’avoir une vue magnifique sur l’ensemble de Rome (à faire soleil couchant) et de renouer avec les fondations de l’Empire Romain. On s’en croirait dans Astérix !

De façon générale, de plus en plus de sites proposent des randonnées (comptez une demi-journée) qui marquent les points forts des sept collines comme les thermes romains de Caracalla ou l’ancienne voie Appienne. Les plus courageux effectueront la promenade à pied. Mais pour faire d’avantage couleur locale, vous pouvez aussi louer un Vespa.

Visite insolite des Catacombes

Tout comme à Paris, une partie des Catacombes de Rome est accessible au public. Sombres et mystiques, elles nous emmènent au gré de couloirs étroits à la rencontre des sépultures (et donc de cryptes diverses) et d’anciens lieux de culte. Décorées, elles retracent l’histoire romaine jusqu’à la persécution des Chrétiens.  Mais le plus marquant demeure la prolifération de graffitis antiques sur les murs, laissés par les curieux errants ou les prisonniers. Qui a dit que le street art était un hobby de hipster ?

En excursion à Ostie

Si vraiment, votre week-end est très prolongé, une journée à Ostie pourrait bien vous séduire. A une trentaine de kilomètres de Rome, l’ancien port de la ville à l’embouchure du Tibre est un dédale de ruines et de pins parasols mais plus encore, un vrai terrain de jeu. Arpentant les édifices antiques, passant au détour d’une boutique ou d’anciens thermes, vous sauterez d’une époque à une autre en revivant l’Histoire, et ne manquerez pas de tomber sur les chiens errants qui veillent l’endroit. Nul doute que vous vous coucherez les yeux emplis d’amphithéâtres et de colonnes. Dépaysement garanti.


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0