Contribution de
vanessh
Mode   Défilés  

Yiqing Yin, la révélation Haute Couture

J'ai assisté au défilé couture de Yiqing Yin, créatrice talentueuse d'origine chinoise. J'ai été bluffée par sa parfaite maîtrise du plissé-drapé. Je vous raconte pourquoi j'ai craqué.

Yiqing Yin, la révélation Haute Couture © Yiqing Yin
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

J'ai assisté au défilé couture de Yiqing Yin, créatrice talentueuse d'origine chinoise. J'ai été bluffée par sa parfaite maîtrise du plissé-drapé.

C'était à la Maison de l'Architecture, à Paris, le 25 janvier 2012. Yiqing Yin a lancé son premier défilé en tant que membre invité au calendrier de la Haute Couture parisienne.

 

Ce qui m'a étonné, chez Yiqing Yin, c'est la juste mesure de sa sophistication.

Les draperies multiples ne sont jamais superflues ; les circonvolutions de tissu sont ajustées, mais jamais engoncées. Les volumes prennent leur aise sans pour autant se relâcher.Yiqing Yin a cette manie de plisser la matière dans ses recoins les plus mystérieux, comme si c'était une toile fantasmée. C'est une architecture surréaliste qu'elle seule sait ramener à la vie, à même la terre. Les silhouettes, bien ancrées dans le réel, emmènent la fluidité des mouvements vers des rêves primitifs. Les matières - fourrure rasée, cristaux, dentelle, jersey, organza - se mélangent pour faire un effet seconde peau.

défilé yqing yin

Ce qui m'a fasciné, c'est sa performance d'équilibriste.

Yiqing Yin joue avec le feu comme elle joue avec le vêtement qui tient d'un point sur l'épaule, sur les hanches ou sur le bas des reins. Les couleurs, elles, sont sourdes, comme animées par un épicentre magnétique.Ce que je retiendrai aussi, c'est son salut furtif, à la fin du défilé. Ce sont pourtant bien ces petites mains qui ont orchestré les 25 passages d'un défilé haut en artisanat. Yiqing Yin a tout d'une grande, et c'est son humilité qui le prouve.

défilé yqing yin

Mais qui est Yiqing Yin ?

Exilée à l'âge de 4 ans à la suite des événements de Tiananmen, Yiqing Yin passe de Pékin à Paris, où elle fera ses classes à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs.Sa collection ''Exils'' se fait remarquer et sera récompensée par le grand prix de la création de la ville de Paris. Présentée lors du Festival International de la mode de Hyères en 2010, ses créations oniriques sont mises en scène dans les vitrines du Ministère de la Culture, au Théâtre National de Chaillot, puis à la Galerie Joyce.La collection "The Dreamer" est par ailleurs exposée au bar Vogue de l'hôtel Crillon lors de la semaine de la mode (mars 2011). Yiqing Yin figure parmi les 8 jeunes créateurs sélectionnés par le magazine Vogue France aux cotés de Bouchra Jarrar, Anthony Vaccarello, Maxime Simoens ,... et elle est la lauréate du "Prix des Premières Collections 2011" de l'ANDAM.

Plus d'infos ici : www.yiqingyin.com

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0