Contribution de
La rédact'
Culture   Ecrans  

Zoom sur... August Rush

Il était une fois... des enfants qui deviennent des stars. Shirley Temple, Benoit Magimel, Brooke Shields... Leurs existences deviennent des destins. Parfois cruels. Parfois pavés d'or.

Zoom sur... August Rush
fezzrzr
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

August RushDe Kirsten SheridanAvec Freddie Highmore, Keri Russel, Jonathan Rhys-MeyersSortie le 19 mars

Les autres sorties ciné de la semaine :

A bord du Darjeeling limited

Les toilettes du pape

La Zona

 

Le destin de Freddie Highmore

Il était une fois... des enfants qui deviennent des stars. Shirley Temple, Benoit Magimel, Brooke Shields... Leurs existences deviennent des destins. Parfois cruels. Parfois pavés d'or.Le destin de Freddie Highmore commence lorsqu'une fée d'un nouveau genre se penche sur sa petite tête brune. La fée s'appelle Johnny Depp. L'acteur est émerveillé par le gosse lorsqu'ils tournent ensemble Neverland.

Il le recommande à son pote, Tim Burton, et Freddie devient Charlie, le Charlie de Charlie et la chocolaterie.

Freddie est consacré vedette. Mais être vedette aussi jeune, cela peut vous être fatal. Il se souvient peut-être de ses prédécesseurs : Macauley Culkin, le petit phénomène mondial de Maman, j'ai raté l'avion, ou de celui qui disait "Je vois des gens qui sont mort" dans Le sixième sens - comment s'appelait-il déjà ? Ah oui ! Haley Joel Osment ! Une carrière aussi fulgurante que la comète de Haley...Freddie, lui, répète qu'il n'a pas forcément l'intention de faire carrière dans le cinéma. Un jeune garçon sérieux qui continue à aller à l'école et enchaîne pourtant les rôles : Une grande année, de Ridley Scott, la voix d'Arthur dans Arthur et les minimoys, de Luc Besson.

À tel point que le voici à l'affiche de deux films en un mois Les chroniques de Spiderwick (sortie le 16 avril) et August rush, sur les écrans ce mercredi.

August Rush, c'est aussi un destin

Celui, d'Evan Taylor (Freddie) qui fugue de son orphelinat pour New York afin de retrouver des parents qui ne savent même pas qu'il existe. Evan est recueilli dans la rue par un marginal (Robin Williams) qui lui découvre un don inné pour la musique et lui donne son surnom, August Rush.

Un film à l'eau de rose, comme on dit, entre conte de fées et comédie romantique, qui deviendra plutôt une ligne dans la filmographie de Freddie.

À moins que celui-ci ne décide vraiment de projeter son destin hors des plateaux de tournage. Le cinéma, lui, semble en avoir décidé autrement.

Hélène I. Parmentier

Aussi sur les écrans cette semaine...

Angles d'attaque, de Pete Travis, avec Dennis Quaid et Sigourney WeaverBen X, de Nic Balthazar, avec Greg Timmermans et Marijke PinoyIl y a longtemps que je t'aime, de Philippe Claudel, avec Kristin Scott Thomas et Elsa ZylbersteinLe nouveau protocole, de Thomas Vincent, avec Clovis Cornillac et Marie-Josée CrozeSorties le 19 mars

Berlin, de Julian Schnabel, avec Lou Reed (on en reparle très bientôt)J'ai toujours rêvé d'être un gangster, de Samuel Benchetrit, avec Anna Mouglalis et Edouard BaerLes larmes de Madame Wang, de Liu Bingjian, avec Liao Qin et Xingkun WeiUn cœur simple, de Marion Laine, avec Sandrine Bonnaire et Marina FoïsSorties le 26 mars

 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez 0