Culture

J'ai lu... Une Place à Prendre de J.K. Rowling !

5 ans après la sortie du dernier tome d'Harry Potter, J.K. Rowling revient enfin dans nos librairies avec Une Place à Prendre, son nouveau roman pour adulte,. Bien évidemment, j'étais sur les starting-block pour m'en procurer un exemplaire afin de vous en partager mes impressions !

J'ai lu... Une Place à Prendre de J.K. Rowling ! © Wall to Wall Media Ltd - Photographer Andrew Montgomery
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

5 ans après la sortie du dernier tome d'Harry Potter, J.K. Rowling revient enfin dans nos librairies avec Une Place à Prendre, son nouveau roman pour adultes. Bien évidemment, j'étais sur les starting-blocks pour m'en procurer un exemplaire afin de vous en partager mes impressions !

Le mystère est resté entier jusqu'au bout !

Si la frénésie des sorties Harry Potter n'était pas au rendez-vous, J.K. Rowling a réussi à créer l'événement autour de son dernier roman.

Attendu au tournant, Une Place à Prendre a attisé toutes les curiosités (et surtout la mienne) avec une mise en scène très confidentielle : un embargo fixé jusqu'à la date de sortie et une clause de confidentialité pour les rares chanceux à l'avoir lu en exclusivité.

Roman J.K. Rowling

Copyright : Editions Grasset

Il parle de quoi ce "roman noir" ?

Fini le fantastique, J.K. Rowling prouve qu'elle sait rebondir avec un nouveau roman noir retraçant les aléas des habitants d'une petite bourgade au sud-ouest de l'Angleterre.

Tout commence avec la mort subite de Barry Fairbrother, conseiller municipal de Pagford. Journées après journées, nous suivons le quotidien des différentes familles du village au lendemain du drame. Si certains s'émeuvent du décès, d'autres s'en réjouissent, mais tous se mettent à convoiter ce poste soudainement vacant.

Drogue, sexe et politique (oui)

Je vous aurai prévenu, J.K. Rowling ne pèse pas ces mots dans Une Place à Prendre. Et il y a de quoi avec tous les sujets délicats qu'elle y aborde. Prenez pour base une guerre municipale sur fond de logements sociaux, ajoutez à cela des querelles familiales, de la corruption et un brin de mal-être, vous obtiendrez la parfaite combinaison d'un roman social avant toute chose.

J.K. Rowling

Copyright : Abacapress

Mon avis ?

Rien à voir avec la saga Harry Potter, il est question dans Une Place à prendre de sujets beaucoup moins innocents : drogue, sexe et politique, sans oublier un peu d'automutilation et beaucoup de violence. Non, elle ne rigole pas, J.K. !

Le ton volontairement cru surprend au début (on imagine mal Harry et Ron fumer leur premier joint à Poudlard) mais on se prend au jeu au fil des pages.

Une Place à Prendre est un très bon roman qui tient en haleine. Je ne suis peut être pas arrivée à bout des 700 pages en un week-end, mais pour ce que j'en ai lu (la moitié tout de même !), J.K. Rowling garde le sens du détail et la justesse qu'on lui connaît, pour nous faire vivre au rythme des personnages de la petite bourgade de Pagford. Et on s'imaginerait presque habitant la petite maison au pied de la colline...

La petite phrase à retenir : "Il était né à Pagford, il mourrait à Pagford, et jamais il n'avait rêvé de quitter sa ville... ".

Une Place à Prendre, le nouveau roman de J.K. Rowling aux éditions Grasset.Prix : 24 eurosSortie : le 28 septembre 2012

Face au succès rencontré, Une Place à prendre va prochainement être adapté pour la télévision. La diffusion est déjà prévue pour 2014 sur la chaîne BBC One. Affaire à suivre !


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
L’adresse email ne sera pas visible
 

#ElleAdoreCulture sur Instagram