Déco

Dix commandements lumineux pour un intérieur bien éclairé

Avec les jours qui raccourcissent, je fais le plein de lumière chez moi en suivant ces règles d'or. Objectif : un éclairage qui me simplifie la vie au quotidien et qui épate mes invités !

Dix commandements lumineux pour un intérieur bien éclairé © Castorama
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne
Astuces éclairage

Dans la cuisine, les plans de travail tu éclaireras

Premier constat : personne n'a jamais réussi une recette dans la pénombre ! L'idéal dans une cuisine ? Une lumière centrale qui éclaire toute la pièce et des luminaires d'appoint bien orientés vers les espaces clés : plan de travail, plaques de cuisson, évier. Le faux-pas à éviter : les spots mal orientés au centre de la cuisine. Histoire que je ne fasse pas de l'ombre à mon évier au moment de faire la vaisselle. Déjà que c'est la corvée, alors dans le noir...

Dans le salon, la lumière tu tamiseras

Le salon, c'est l' espace convivialité par excellence. Alors on évite les lumières trop directes qui donnent aux invités l'impression de subir un interrogatoire. Astuces éclairage : Je privilégie les sources douces et multiplie les points lumineux : lampes, bougies, etc. Tout de suite, l'ambiance est plus glamour et en prime, ça laisse dans l'ombre l'horrible tableau du tonton accroché au mur par pure loyauté familiale.

Dans la salle à manger, un lustre XXL tu choisiras

Le secret des dîners réussis... la lumière ! Oui, bon, pas seulement, mais quand même ! Le must ? Une suspension géante pile au-dessus de la table et pas trop haut, afin que la lumière englobe tous les invités, pour un effet halo ultra convivial. En plus, vous verrez très bien qui commence à piquer du nez avant la fin du dîner.

Dans la chambre, la lumière tu partageras

Vivre à deux, c'est aussi partager les interrupteurs. Dans ma chambre, je choisis une lampe centrale qui éclaire toute la pièce - y compris le fond de mon armoire en prévision des matins où je ne suis pas bien réveillée - et deux lampes de chevet aux interrupteurs indépendants. Le but : arrêter de tirer à pile ou face chaque soir pour savoir qui se relève éteindre la lumière. Et éviter que le problème d'insomnie de l'un ne devienne le cauchemar de l'autre.

Dans la salle de bains, les feux de la rampe tu installeras

Comme dans la cuisine, la salle de bains mérite un double éclairage : un central pour illuminer toute la pièce et un d'appoint près du lavabo. De préférence plutôt à côté du miroir que directement au-dessus, pour éviter les ombres portées sur le visage et les dérapages de maquillage. La solution idéale : le miroir style "loge de théâtre".


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
L’adresse email ne sera pas visible
 

#ElleadoreDeco sur Instagram