Déco

Lost in... the rayon de peinture

J'ai toujours pensé qu'un coup de pinceau, il n'y avait pas plus fastoche. Oui mais voilà, c'était sans compter l'épreuve du rayon peinture.

Lost in... the rayon de peinture © elleadore
Taille du texte : A A A
Imprimer
Réagissez
Je m'abonne

Des pots par centaines, des mots compliqués que même le vendeur a du mal à expliquer... choisir la bonne peinture, c'est la migraine assurée. Résultat : j'ai enquêté pour comprendre les règles de base. Voici mes conclusions avec des mots de trois syllabes maxi, c'est promis !

Glycéro ou acrylique ?

Ce sont les deux grandes familles de peinture qui correspondent à leur composition chimique.

1- Les peintures glycérophtaliques

Dites "glycéro" pour les intimes ou à l'huile pour les chimistes. Ce sont des peintures traditionnelles, utilisées depuis des lustres dans nos maisons.

Les avantages : elles sont très belles et ultra résistantes. Elles ne s'effritent pas au moindre coup et ne craignent ni l'humidité, ni les produits ménagers (on dit qu'elles sont lessivables). Les inconvénients : elles contiennent une bonne dose de solvants. Ca veut simplement dire qu'elles dégagent une odeur forte, tenace et passablement nocive. Elles sont longues à sécher et plutôt difficiles à appliquer. Le support doit être nickel et le peintre un minimum expérimenté.

Dans quel cas je les utilise ?

- pour repeindre des pièces humides (salle de bains, cuisine), des endroits salissants et des surfaces en extérieur (en façade, par exemple),- quand le support est régulier et propre pour un résultat soigné,- quand je maîtrise un minimum le pinceau.

2- Les peintures acryliques

Celles-ci sont dites à l'eau ou en phase aqueuse (ça fait plus pro).

Les avantages : elles sont plus écolo, plus faciles à appliquer et quasiment inodores. Avec elles, pas besoin de térébenthine, les pinceaux se nettoient à l'eau courante. Et elles sont aussi moins chères !Les inconvénients : elles sont réputées moins résistantes. Elles peuvent être nettoyées à l'eau mais en aucun cas lessivées (elles sont juste lavables). Attention aux tâches, donc !

Dans quel cas je les utilise ?

- uniquement à l'intérieur et dans des pièces bien sèches,- dans des endroits peu salissants,- dans des endroits peu exposés aux petits accidents quotidiens,- si je suis une bricoleuse débutante.

Les fabricants nous compliquent la tâche en imaginant une nouvelle typologie. Vous trouverez des peintures dites bâtiment (peintures pour murs, plafonds et les apprêts, destinés à préparer le support, on y reviendra), les peintures de finition (acryliques ou laquées) et les peintures spécifiques, destinées au bois, au métal, ou aux propriétés spéciales (anti-fongiques, anti-acariens, aimantées, etc.).

Pour les peintures mates et brillantes ainsi que d'autres questions de technique, tournez la page !

 

 

Questions de technique

 

Je prends un rouleau et combien de pots ?

Mesurez la surface à peindre en mètre carré, divisez par le rendement (c'est le chiffre sur le pot indiqué en mètres carré) et vous trouverez le nombre de litres nécessaires.

Mes conseils : prévoyez toujours deux couches même avec les peintures qui vous promettent monts et merveilles.

Enfin, côté outils, facile : j'achète des rouleaux pour les grandes surfaces et des pinceaux pour les bords, les coins et les finitions. Les bombes ont vocation à peindre là où les autres outils ne passent pas (comme les radiateurs, un vrai supplice !).

 

Je mets une sous-couche ?

 

Pas d'impasse sur la sous-couche ! La préparation du support est indispensable, surtout s'il est brut ou poreux. Prévoyez donc toujours un apprêt (l'autre petit nom de la sous-couche). Il permettra une meilleure adhésion et une plus grande résistance de la peinture. Il évitera aussi la remontée éventuelle de vilaines taches. Bref, c'est la garantie que vous n'aurez pas à tout recommencer dans six mois.

Et combien de couches ?

Deux couches sinon rien ! Oui, certaines peintures sont dites monocouches. Elles ont un fort pouvoir couvrant, certes, mais nécessitent tout de même une sous-couche. Sans oublier que pour un résultat au top deux couches valent mieux qu'une, surtout si le support est foncé.


 Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
L’adresse email ne sera pas visible
 

#ElleadoreDeco sur Instagram