Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

30 juin 2017 : un doodle en l’honneur de Victor Hugo

30 juin 2017 : un doodle en l’honneur de Victor Hugo

Il y a 155 ans paraissait le dernier chapitre des Misérables. Une belle occasion de rendre hommage à Victor Hugo, ce maître de la littérature française !

Victor Hugo (1802-1885) a tous les talents d’écriture : dramaturge, poète, romancier, essayiste. En plus d’être un artiste majeur de la littérature française, à l’œuvre prolixe, c’est aussi un homme politique et un intellectuel engagé. Ses prises de position, pour les droits de l’homme, contre la peine de mort, pour la liberté et la justice sociale, sont enflammées. Elles lui valent 19 années d’exil qui n’entravent pas sa fécondité d’écrivain, bien au contraire, et qui achèvent de forger sa légende. C’est ainsi qu’à sa mort, des funérailles nationales sont organisées pour l’écrivain le plus populaire de son temps.

Google rend hommage à Victor Hugo par une courte animation qui présente trois oeuvres parmi les plus importantes de ce monument de la littérature française.

1831 - Notre Dame de Paris

Victor Hugo passe une partie de sa jeunesse en Europe, au gré des affectations de son père. Une fois établi en France, il se passionne pour l’architecture et le patrimoine français. Aussi, quand il écrit « Notre Dame de Paris », la cathédrale de notre capitale est bien plus que le lieu de l’intrigue, c’en est manifestement le personnage principal.

Par ses nombreuses adaptations, l’œuvre a traversé les siècles. Dans le Paris du 15ème siècle, Frollo, Quasimodo, Fleur-de-Lys, Phoebus et Esmeralda sont les héros d’un drame puissant où se croisent amour et haine, manipulation et violence.

Dès sa parution, le public et les critiques reconnaissent en Notre Dame de Paris un ouvrage immense qui marquera son temps et passera à la postérité. Le roman permet à Victor Hugo de soutenir la préservation du patrimoine architectural et de présenter une réflexion politique sur la justice. Il y affirme également la fatalité d’un destin auxquels les personnages peinent à échapper. Cet aspect n’est pas sans choquer bon nombre de lecteurs de l’époque qui refusent le peu d’espoir que laisse cette fatalité.

1856 - Les Contemplations

Les 158 poèmes de ce recueil ont été écrits pour la plupart entre 1841 et 1855. Dans une première partie intitulée « Autrefois » sont rassemblées des poèmes évoquant les souvenirs de jeunesse et les amours naissantes. La seconde partie nommée « Aujourd’hui » parle du deuil et montre le parcours du poète pour s’en

relever, comme une manière de transcender sa douleur. L’épilogue « A celle qui est restée en France » est entièrement dédié à Léopoldine, sa fille décédée en 1843 noyée dans la Seine.

Les Contemplations recèlent des vers parmi les plus beaux de la poésie française. On estime que l’art poétique de Victor Hugo y est à son apogée.

1862 - Les Misérables

Là encore Victor Hugo rédige un roman emblématique dont les adaptations nombreuses touchent un large public au fil du temps. Dans ce roman social, on retrouve tous les questionnements politiques de l’auteur, servi par un climat réaliste qui expose le lecteur à la misère de l’époque. On y lit les ingrédients du mouvement romantique dont Hugo est l’un des piliers.

Lorsque le roman paraît, il est diffusé en plusieurs livres, les parties 4 et 5 étant publiées le 30 juin 1862. Victor Hugo réussit le tour de force de faire un immense succès de cette œuvre qui paraît en France alors que lui-même vit en exil depuis 11 ans.

Est-ce un hasard ? En tous cas, c’est un autre 30 juin, en 1850, que Victor Hugo prononce un discours exalté à l’Assemblée Nationale, invitant les députés à ouvrir les yeux. Il s’insurge de la misère dans laquelle vit le peuple, victime de la Révolution Industrielle en cours. Cette préoccupation d’une vie sociale meilleure est bien la preuve, s’il en fallait, des valeurs humaines qui sous-tendent l’œuvre comme la vie de ce grand homme !

Elle adore Ses derniers articles
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme