Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Céderez-vous à la fureur hand spinner ?

Céderez-vous à la fureur hand spinner ?

Nouveau phénomène des cours de récré, le hand spinner pourrait rendre addicts bien des adultes !

Le hand spinner, vous connaissez ? Parfois appelé Fidget, c’est ce gadget qui tourne inlassablement entre les doigts de son utilisateur. Si les enfants de votre entourage ne vous ont pas encore parlé du hand spinner, peut-être qu’il est déjà entre les mains de votre collègue de bureau ! Ce nouveau phénomène est largement relayé par les réseaux sociaux et les médias, on ne compte plus les vidéos Youtube à son sujet. Attention, le hand spinner est viral !

Concrètement qu’est-ce que c’est ? C’est une sorte de toupie que l’on tient entre le pouce et l’index. Au centre du hand spinner se trouve un système de roulements à billes autour duquel tourne une hélice à trois pales lestées de poids. Une seule impulsion peut faire tourner cette hélice de 1 à 6 minutes, suivant la force imprimée au départ, les poids et la qualité du roulement à billes. Il est aussi possible de lui faire exécuter toutes sortes de figures. Ce qui rend le hand spinner particulièrement attractif, c’est son prix bon marché (de 2 à 20 €), même si la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

On peut trouver de nombreuses histoires sur Catherine Hettinger, l’américaine à l’origine de ce petit objet. Celle qui est relatée par Le Guardian, qui est allé l’interviewer, rapporte que Catherine Hettinger l’a créé en 1997. Atteinte de myasthénie, une maladie qui affaiblit les muscles, Catherine n’avait pas la force de manipuler les jouets avec sa fille de 7 ans. Elle a donc imaginé le finger spinner pour que son enfant puisse jouer en autonomie. En 2005, après avoir présenté sa création à de nombreuses entreprises qui n’ont pas donné suite, Catherine Hettinger a dû en céder le brevet, incapable de le financer. Son invention initiale consistait en une toupie qui pouvait tourner sur un doigt, elle a été modernisée pour devenir le hand spinner que l’on connaît aujourd’hui.

Fidget, en anglais, cela signifie : remuer, gigoter, donner des signes d’impatience. Une des adaptations répandue du hand spinner, ce sont ces fidgets, des outils rassurants que l’on propose aux personnes hyperactives, qui les aident à trouver un dérivatif à leur besoin de mouvement et à se concentrer. Depuis 2016, la folie hand spinner est sortie de ces milieux spécialisés et a gagné les cours d’école des quatre coins du monde. En France, il a fallu à peine plus d’un mois pour que le hand spinner devienne la coqueluche des écoliers, au point que les vendeurs sont en régulière rupture de stock. On ne sait pas combien de temps encore les établissements scolaires les accepteront, car aux Etats-Unis un tiers des écoles semblerait avoir interdit cet « anti-stress ». Au lieu d’aider les enfants à la concentration, le hand spinner serait surtout devenu une source de distraction !

Et vous ? Avez-vous votre hand spinner ?

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme