Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Ces clichés que les bisexuels ne veulent plus entendre

Ces clichés que les bisexuels ne veulent plus entendre

Certaines personnes ont visiblement beaucoup de choses à dire sur la sexualité des autres… Et elles feraient mieux de se taire ! 

Même si l'homophobie est toujours malheureusement présente en France, l'homosexualité est enfin un peu mieux acceptée, et ce, par de plus en plus de gens. En revanche, la bisexualité reste souvent incomprise, et mal acceptée. Toutes les personnes bisexuelles, hommes comme femmes, entendent souvent les mêmes phrases, des clichés difficiles à supporter, à la longue. Et qui montrent surtout une véritable incompréhension de la bisexualité.

 

"Tu es juste un / une homosexuel(le) qui n'assume pas."

Certaines personnes ont tendance à croire qu'on ne peut aimer qu'un seul genre. C'est faux ! On peut tout à fait aimer les hommes comme/autant que les femmes, sans distinction.

 

"C'est juste une phase, tu as juste envie d'essayer."

Non, la bisexualité n'est pas une phase. L'idée n'est pas de tester, d'essayer une nouvelle sexualité comme on essayerait un jean. La bisexualité naît d'une vraie attirance.

 

"Tu fais ça pour attirer l'attention, ou parce que c'est la mode."

Ça, c'est la meilleure. Comme si l'on prétendait aimer les deux sexes juste pour se faire mousser auprès des autres ! La bisexualité n'est pas une mode : on vous le rappelle, on ne choisit pas par qui on est attiré !

 

"Tu as deux fois plus de chances de tromper ton / ta partenaire."

Ce n'est pas parce qu'on a "deux fois plus d'opportunités" que cela signifie que l'on va forcément être infidèle. Cela n'a rien à voir !

 

"Super, on se fait un plan à trois ?"

BREAKING NEWS : le fait d'aimer les hommes et les femmes ne veut pas dire que l'on veut coucher avec les deux en même temps. Et encore moins avec vous… 

Loun_R
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
1 commentaire(s)
Anonyme - Le 14/10 à 10:54

svp revenez a votre humanite

Signaler un abus
Haut