Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Cette ado a ouvert un refuge pour lapins, cochons d’inde et chinchillas en Isère

Cette ado a ouvert un refuge pour lapins, cochons d’inde et chinchillas en Isère

Chloé avait 14 ans quand elle a ouvert le refuge "Grandes Oreilles" pour ses rongeurs préférés !

Actuellement en classe de terminale Gestion-administration, Chloé a déjà le parcours d'une grande ! Qui peut se vanter d'avoir ouvert un refuse pour animaux à l'âge de 14 ans et d'avoir poursuivi cette activité jusqu'à la professionnaliser ?

"J’ai commencé l’aventure des "Grandes oreilles" en mai 2014 avec l’aide de mes parents, on ne pensait pas que l’association allait grandir à ce point."

Mais à force d'énergie (distribution de tracts chez les vétérinaires du coin, pose d'affichettes), son association prend vite de l'ampleur. Maintenant, même les fourrières de Lyon et de Grenoble viennent lui confier des rongeurs, car les autres associations du secteur ne recueillent pas ce genre d'animaux.

Son refuge est situé à Saint Romain de Jalionas (en Isère 38). Elle y accueille des lapins, des cochons d’inde et des chinchillas, dont elle s'occupe jusqu'à ce que ces derniers soient adoptés par d'accueillantes familles. 

"J’ai toujours eu plein d’animaux à la maison. Au début je ne voulais pas faire un refuge mais un élevage de lapin angora. Ma cousine avait deux lapins et n’en voulait plus du coup je les ai récupérés puis une connaissance m’a apporté son lapin. C’est à ce moment-là que je me suis dit pourquoi faire naître des lapins alors qu’il y en a déjà tant à la recherche de familles."

 Mais au début, la jeune fille a dû déployer des trésors d'imagination pour trouver des aides. Après avoir vidé son argent de poche, elle s'est décidée à organiser des "opérations Caddies" pour récolter gratuitement des granulés et de la litière à la sortie des supermarchés. 

"Chaque année, au marché de Noël, avec l'aide de bénévoles, nous organisons des animations, des tombolas et tenons une buvette pour récolter des fonds.

Il lui a fallu aussi régler le problème de l'espace. Au début, elle a investi une cabane au fond du jardin de ses parents. Mais désormais, elle dispose d'un local de 70m2 acheté par ses parents.

Aujourd’hui Chloé peut se vanter d’avoir placé 150 rongeurs. Les animaux qu’elle confie sont stérilisés, vaccinés et traités contre les puces. Comme à la SPA, pour chaque adoption, l'adolescente demande une participation financière pour contribuer à la gestion de son association : frais de vétérinaire, achat de la nourriture, entretiens du matériel...Des tarifs qui varient de 5 à 90 euros en fonction de l'animal.

Bravo Chloé ! Sacrée énergie ! 

Pour la contacter : sa page Facebook 

lapin - Vous n'avez pas le droit de voir cet objet.
Elle adore Ses derniers articles

Vous aimerez aussi

Les 3 articles féministes à lire cette semaine #18
Féminisme Chaque semaine, je vous propose 3 articles féministes à...
De nouvelles infos sur le parc Star Wars de Disney
Ciné Le projet a bien avancé. On vous raconte tout !
Munich l'été, cinq spots
Vacances Los geht’s nach München ! Et oui, la capitale bavaroise...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme