Fermer
Suivre Elleadore.com sur
S'abonner au magazine :

Comment parler sexe en 50 nuances ou presque...

Note : (0 vote)

Le sexe c’est bon, c’est bien, plus c’est long mieux c’est. Mais de quoi parle t-on là ? De l’acte ou de l’objet ? Décryptage en quelques phrases, tirées de 50 nuances de grey. Vous avez dit “tirées”...

Comment parler sexe en 50 nuances ou presque...

1/ Je vais te faire jouir comme un train de marchandises lancé à grande vitesse."

Alors là, différentes répliques :

2/ "Quand j'arrive à 18 fessées je m'arrête. Je suis à bout de souffle, ma paume est cinglante et ma b*** est dure." Déjà on se demande pourquoi 18 et pas 32 ou 10 fessées. Ensuite, 18 d’un coup, pour moi, c’est no way. Et puis si le mec doit te fesser 18 fois pour qu’elle soit dure, c’est franchement pas de bol.

Moi ce que j’aime, c’est la fessée à laquelle on ne s’attend pas, celle qui claque sèchement, qui ne fait pas mal et qui excite terriblement. D’ailleurs, je ne sais pas vous, mais la levrette (ou doggy style en version us) est ma position number one ! 

3/ "Ses joues se colorent de ce rose familier, comme son cul la nuit dernière." "Elle a un très beau cul. Et je vais le rendre rosé comme du champagne." Plutôt que de comparer la couleur d’un cul après 18 fessées à celle du champagne, bois-le ! C’est vrai ça, rien de tel qu’un apéro au champagne pour chauffer l’ambiance. N’avez-vous jamais passé une soirée à deux, à picoler comme des ados et raconter vos moments les plus intimes ? Moi j’aime beaucoup ces discussions qui dévient à la coquinerie, limite on sort le jeu Action-vérité et où les fantasmes deviennent réalité.

4/ "Il y a trois rayures sur ses fesses. Je vais en faire une quatrième. Personne ne va t'entendre crier, bébé."Celle-là je l’aime bien même si j’ai du mal à l'interpréter. En effet, je ne connais qu’une seule rayure, à savoir la raie des fesses. En voyez-vous d’autres ?

Je pense qu’il s’agit de griffures dignes de plusieurs points de suture. Ce n’est pas très sympa ça Christian ! Moi j’aime bien le cul car c’est un chemin que l’on ne pratique pas forcément souvent, sur lequel on ne va pas au début de notre vie sexuelle (sauf Ana). 

La 1ère fois que mon amie s’est aventurée par derrière, j’avais peur et j’ai eu mal. Mais ayant décelé une once de plaisir, nous n’avons pas tardé à recommencer et petit à petit, le plaisir a fait son nid.

5 / "Ses brusques inspirations sont une musique pour mon pénis." Celle là c’est presque ma préférée et en lisant l’explication, vous allez me prendre pour une folle. Cette citation me fait penser à la fleur que nous avions tous étant ados et qui bougeait fonction du bruit que l’on faisait. Vous vous souvenez ? Ou j’étais la seule à avoir cette plante ? Même qu’on l’achetait chez Soho (je crains que cette enseigne n’existe plus). Bon bref… Cette citation est très jolie et j’adore voir le pénis de mon amant (eh oui, je suis bi) bouger tout seul quand je claque des mains.

6 / "Je pourrais l'exciter et la torturer jusqu'à ce qu'elle me supplie de la libérer... Rien que d'y penser mon jeans est encore plus serré." Au final, il n’a pas besoin de 18 fessées pour qu’elle soit dure, ouf je suis rassurée. Cela me fait penser que si les hommes regardent nos fesses et nos seins avant notre visage, que regardez-vous, vous, en premier chez un homme / une femme. Me concernant, chez une femme, je regarde d’abord son visage et très vite ses fesses. Mais c’est comme chez un homme en fait, d’abord le visage et puis le cul. Ensuite, j’ai un problème, je regarde s’il y a une bosse au niveau de son entre-jambe, pas vous ?

7/ "Une partie de moi a envie de fesser la timidité qui est en elle." J’aime bien cette phrase car on a tous un mentor niveau sexe, une personne qui nous a libéré, délivré...

8 / "Je m'imagine en train de verser de la cire brûlante sur ses seins et elle en train de se tordre de douleur en dessous de moi. Ça a un effet radical sur mon corps." On a compris que tu es limite atteint de priapisme mais ça fait mal la cire chaude. Utilise au moins les cires de massages, qui sont pour le coup (coup) très agréables.

9/ "Ma main descend le long de son cul jusqu'à son string bleu et je retire son tampon."Celle-ci est dégueu et me coupe dans mon délire sexe alors j’arrête.

Je récapitule les questions :

À votre tour maintenant, libérer vous et parlez sexe ! Je terminerai par cette phrase : “il n’y a pas que le sexe dans la vie, il y a aussi le cul”.

Vous aimerez aussi
Culture Cette fabuleuse artiste française qui s’est propulsée...
Insolite Johanna Colon n'a que 6 ans, mais quand elle danse, sa...
DIY Voici un super tutoriel pour créer des vêtements de...
Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme