Rechercher

Escapade d'une Parisienne en Champagne

Escapade d'une Parisienne en Champagne

Le temps d'un week-end, j'ai quitté Paris et les Champs Elysées pour rejoindre la pétillante Epernay. A moi le chic, la séduction, les bulles dorées et le shopping made in Champagne !

Ô Champs Elysées

Pas de rupture brutale avec ma jolie capitale, à ma descente du train, je découvre qu'Epernay aussi possède une célèbre avenue surnommée les Champs Elysées : l'avenue de Champagne. De vastes hôtels particuliers avec cour privée, style Renaissance, jalonnent l'avenue. Derrière ces opulentes façades se cachent pas moins d'une trentaine de prestigieuses marques du roi des vins ! Au palmarès : Moët et Chandon, De Castellane, Pol Roger ou encore Perrier-Jouët. Une journée et une paire de talons ne suffiront pas pour toutes les visiter, alors je m'attarde sur les plus célèbres (et les plus glam !).

Femme fatale

Je viens de faire de charmantes rencontres. Leurs noms ? Jeroboam, Mathusalem, Salmanazar, Balthazar, Nabuchodonosor ! Non, ce ne sont pas les prénoms de mes dernières conquêtes, juste les plus grands volumes de bouteilles jamais vus ! Respectivement 3, 6, 9, 12, 15 litres. De véritables ovnis à taille surréelle !Etonnant ? Pas tant que ça pour Mme Charlier, la viticultrice coquette et avenante qui me les fait découvrir.Petit crochet par la boutique où sont exposées de vieilles photos d'elle petite avec ses grands parents à pied d'œuvre dans les vendanges. Séquence émotion. C'est fou comme Paris me semble loin ! Le voyage se poursuit dans le tonneau le plus haut de la propriété. Tellement grand qu'on peut y tenir à six. A l'intérieur, j'ai l'impression d'être Alice au pays des merveilles !

Epicurienne

Rendez-vous en centre ville chez C comme Champagne. Un endroit vraiment original : à la fois un bar avec une déco rouge et en sous-sol une immense cave à vins. Frédéric Dricot, THE spécialiste des lieux, entre en scène et fait magistralement sauter le bouchon de sa prestigieuse cuvée. En chœur tout le monde imite le maître : on sent le vin, on admire sa robe, puis on décèle les notes dominantes... Séance dégustation des trois cépages qui composent le champagne : du Chardonnay, du pinot meunier et du pinot noir. Petit plaisir perso : je goûte au Rosée de champagne. Je fonds devant le crépitement des millions de bulles qui s'affolent et cette couleur saumonée ! C'est fou, ce goût de cerises ! A tomber !Manger à Epernay, c'est aussi une aventure en soi. Il faut absolument tester les spécialités régionales. C'est au restaurant La Cave à champagne que mon immersion provinciale prend tout son sens. Au menu : des cuisses de grenouilles, de l'andouillette... mais aussi du foie gras au ratafia de champagne, le tout servi dans un cadre rustique avec des nappes à carreaux. Les grenouilles, très peu pour moi, (mon esprit aventurier a des limites !), le foie gras et la charlotte aux biscuits rose de Reims ont trouvé grâce à mes yeux ! Délicieux !

L'indispensable d'une Parisienne en Champagne :

- Savoir ce qu'est un millésime = un vin issu d'un seul cépage, chaque propriétaire décide de son millésime, c'est à dire d'une excellente année de vendange

- On sert le champagne pas trop frais, plutôt à 10 degrès pour ne pas masquer les parfums et jamais glacé ! On le conserve obligatoirement à l'abri de la lumière.

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme